France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
SAINT-LAURENT-DU-MARONI

Un élève poignardé au collège Paul Jean-Louis, le personnel en droit de retrait

P.R. Lundi 20 Janvier 2020 - 17h39
Un élève poignardé au collège Paul Jean-Louis, le personnel en droit de retrait
ARCHIVES

Ce lundi matin, vers 11 h 40, un élève de 3e a asséné deux coups de couteau à l'un de ses camarades de classe, au collège Paul Jean-Louis, situé dans le quartier des Sables Blancs, à Saint-Laurent-du-Maroni.

L’élève poignardé a été pris en charge et transféré, conscient, au centre hospitalier de l’Ouest (Chog). Son état serait stable selon nos informations. L’agresseur, mineur, a été placé en garde à vue. Le principal de l'établissement a déposé plainte. Les personnels du collège ont immédiatement fait valoir leur droit de retrait, s’estimant en « danger grave et imminent ». Les cours ne seront donc pas assurés au collège jusqu’à la levée de ce droit de retrait. Une enseignante du collège nous a confirmé que les intrusions d’armes était de plus en plus fréquentes au sein de l’établissement. Selon cette même enseignante, l’ambiance au sein du collège s’est dégradée en même temps que celle du quartier des Sables Blancs, où des gangs s’affronteraient régulièrement. Ainsi, l’incident survenu lundi matin serait peut-être une répercussion de cette rivalité entre bandes du quartier. Afin de ramener un climat de sécurité au sein du collège, les personnels de Paul Jean-Louis demandent notamment l’édification d’un mur et la mise en place d’un détecteur de métaux, que la CTG se serait déjà engagé à installer. Le collège Paul-Jean-Louis accueille actuellement 1200 élèves pour une capacité de 900 élèves.
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
6 commentaires

Vos commentaires

Nespresso 22.01.2020

S'il y avait une option coutelas ou vol à la tire, sniff de colle, baragouin en langue fluviale, etc... on aurait quelques mentions de plus au bac.

Répondre Signaler au modérateur
MartinEden 21.01.2020
Mur de la honte

Il en est où le mur autour du collège 2 Albert Londres ?
Un mur empêchera de voir ceux qui lanceront des pétards et autres choses dans le collège.
Rien n'est fait à l'aéroport de Cayenne pour empêcher efficacement le transport de drogue alors la violence scolaire...
Tout va bien !

Répondre Signaler au modérateur
GILLES BERNARD 21.01.2020

C'est bien joli, ce droit de retrait, mais c'est juste déplacer le problème. Sucrer les allocations aux géniteurs, ne pas renouveler les papiers aux membres de la famille de l'agresseur, voilà le concret à mettre en place. Le reste n'est que littérature.

Répondre Signaler au modérateur
ayalevel 21.01.2020

comment vous savez qu'il n'a pas de papier, comment vous si il n'est pas né en Guyane

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 20.01.2020

Tu lis France-Guyane d'aujourd'hui et ses violences partout, tu ne crois plus un traître mot de la communication du préfet, du recteur et des élus complices et bras ballants...

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 20.01.2020

Et on aura encore de grands professionnels pour nous dire que tout va bien dans les établissements de Guyane. Et le recteur qui signe des conventions sans véritable poids pour faire croire que...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une
2 commentaires
1 commentaire