• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS-DIVERS

Un bateau brésilien en pleine séance de pêche illégale dérouté vers le port du Larivot

S.R. Lundi 3 Mai 2021 - 15h57
Un bateau brésilien en pleine séance de pêche illégale dérouté vers le port du Larivot
Le navire a été mis à sec en attendant sa destruction. - D.R.

 Les gendarmes maritimes de la brigade de Cayenne ont dérouté un navire brésilien en flagrant délit de pêche illégale dans les eaux territoriales françaises le 29 avril. Le capitaine du navire a été placé en garde à vue. Depuis le 1er janvier 2021, 55 tonnes de poisson ont été saisies à la suite d’opérations de contrôle des pêches menées en Guyane.

 Une opération de contrôle des pêches dans les eaux françaises au large de la Guyane a permis ce 29 avril le déroutement et la saisie d’un navire battant pavillon brésilien. L'embarcation de 8,8 mètres de long, ne disposant d’aucune autorisation de pêche dans les eaux françaises, “avait déjà fait l’objet d’un contrôle par le Patrouilleur Antilles-Guyane (PAG) des forces armées en Guyane en janvier 2020” précise un communiqué préfectoral publié ce lundi.

Cette fois, ce sont les gendarmes maritimes de la brigade de Cayenne qui, à bord de la vedette côtière de surveillance maritime, ont surpris l’embarcation et ses occupants en flagrant délit de pêche illégale dans les eaux territoriales françaises. Le déroutement du “Louiza” vers le port du Larivot a été ordonné par la Direction Générale des Territoires et de la Mer (DGTM). Le capitaine du navire a été placé en garde à vue et s’est vu remettre une convocation par officier de police judiciaire.

En relation avec le tribunal judiciaire de Cayenne, “les captures et l’engin de pêche ont été saisis, tout comme le navire” poursuit le communiqué. Le juge des libertés et de la destruction a ordonné la destruction du navire.
Une opération pour la "préservation des ressources halieutiques"
Depuis le 1er janvier 2021, près de 55 tonnes de poissons ont été saisies à la suite d’opérations de contrôle des pêches. Les services de l’Etat sont mobilisés en Guyane afin de “faire respecter la souveraineté de la France dans la totalité de son espace maritime et d’assurer la préservation des ressources halieutiques” conclut le communiqué. Les marins du navires ont été pris en charge par les police aux frontières à l’issue des procédures judiciaires.

La dernière prise notoire des services de l’Etat remonte à la mi-mars, date à laquelle le patrouilleur hauturier “Antilles-Guyanes” de la marine nationale avait dérouté un navire guyanien pris en flagrant délit de pêche illégale dans les eaux françaises.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
4 commentaires
A la une
9 commentaires