• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Tentative d’escroquerie aux assurances à Sinnamary

Gaetan Tringham Dimanche 21 Novembre 2021 - 13h59
Tentative d’escroquerie aux assurances à Sinnamary

 Après avoir eu un accident, un homme a tenté de faire croire que son véhicule avait été dérobé par deux individus armés. La collaboration entre le dispositif de participation citoyenne de Sinnamary et la gendarmerie a permis de mettre en lumière la réalité des faits.

 Le 11 octobre dernier, un jeune homme signale avoir été attaqué par deux individus armés alors qu’il se baignait dans une crique de la commune de Sinnamary. Il déclare ensuite que les agresseurs lui ont dérobé son véhicule et pris la fuite.

Comme à leur habitude pour des faits similaires, les gendarmes déploient alors un important dispositif entre Kourou, Sinnamary et Iracoubo. « Il n’y a qu’un axe de circulation donc le dispositif se met en place au niveau des ronds-points stratégiques pour retrouver les suspects », précise Arnaud Amestoy, commandant de la compagnie de gendarmerie de Kourou.

Parallèlement à cela, les référents du dispositif de participation citoyenne de la commune sont alertés. Très rapidement après le signalement de ce vol de véhicule, un référent signale avoir vu le véhicule recherché, accidenté sur la route d'Iracoubo. Transportés sur place, les gendarmes effectuent les premières constatations.

Ils se rendent ainsi compte de certaines incohérences de la plainte déposée par l’homme plus tôt. Les gendarmes poursuivent leurs investigations et le 15 novembre, le propriétaire du véhicule se présente à l'unité pour récupérer ses documents. Il est placé en garde à vue et reconnaît avoir inventé toute l'histoire.

Convoqué devant le tribunal correctionnel, il devra répondre des faits de « dénonciation mensongère à une autorité judiciaire ou administrative entraînant des recherches inutiles et escroquerie. »

La gendarmerie souligne enfin cette affaire comme une preuve du « bon fonctionnement » du dispositif de participation citoyenne de la commune de Sinnamary, « déterminante dans cette affaire. »

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une