France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Tensions à Camopi sur fond d'orpaillage illégal

P.R. Lundi 23 Septembre 2019 - 16h07
Tensions à Camopi sur fond d'orpaillage illégal

Un climat de tension s’installe à Camopi dû aux violences découlant de l’orpaillage illégal. Selon nos informations, trois corps sans vie ont été retrouvés ces derniers jours vers la crique Maloupi, sur la rivière Sikini.

Tout porte à croire que les trois victimes, d’origine brésilienne, auraient été exécutées. Les Camopiens craignent aujourd’hui des représailles. S’agit-il d’un règlement de comptes entre orpailleurs ? C’est ce que devra déterminer l’enquête qui a été ouverte. Contacté par nos soins, le consul du Brésil en Guyane assure que les forces de l’ordre des deux pays travaillent en ce sens. Vendredi, une réunion transfrontalière déjà prévue se tiendra à Oiapoque sur le sujet de la sécurité. « Nous sommes dans l’attente d’un peu plus d’éléments néanmoins je vous invite à vous tenir prêt à faire preuve de solidarité avec nos sœurs et frères Teko et Wayapi du Haut Oyapock », a déclaré Christophe Pierre, vide-président du Grand Conseil coutumier.
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
10 commentaires

Vos commentaires

zene973 25.09.2019

Peu importe les circonstances, le justice fera son travail, mais celà fait quand même chier au final de voir un jeune qui vient risquer sa peau face à des gens qui viennent sciemment piller le territoire national en ne respectant aucune de nos règles,se retrouver à rendre des comptes.Que doivent penser les parents et amis de tous ces soldats morts tirés comme des lapins par des orpailleurs clandestins.Je pense sincèrement que l'humanisme à deux balles pour lequel j'ai milité toute ma vie n'est qu'une gymnastique intellectuelle de nanti qui au final nous conduit à la perte de l'humanité.J'ai honte de ce que je laisse à mes enfants....

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 24.09.2019

RAF on n'est pas au far-west. L'utilisation d'une arme répond à des critères bien précis. La vie d'un homme ne vaut pas moins parce qu'il est Brésilien.

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 24.09.2019

Vous avez raison on est au Far Est ! Mais combien de nos militaires sont déjà mort dans la lutte contre l’orpaillage illégale ?? Combien ? Franchement cela ne me fait ni chaud ni froid et j'apporte tout mon soutien à ce militaire qui a apporté sa contribution pour la protection de la foret.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 24.09.2019

Tu es un plouc pour ne pas dire un imbécile de dire des trucs pareils, ta comparaison est inepte. Tu es en train de délivrer un permis de tuer. Dans un pays présumé civilisé, ce n'est pas possible. On verra ce que dit l'enquête mais j'irai jamais me promener en forêt avec un bidochon comme toi...

Répondre Signaler au modérateur
Ayloria 24.09.2019
Qui veut du respect s'en procure

Je suis désolée mais cela fait des années que ce phénomène se poursuit et des personnes sont mortes ! Ces gens là tuent ! Alors comment il fallait réagir ? Avec de belles paroles ? *
On ne vit pas à Disney etje suis désolée mais je n'ai aucune pitié pour les personnes qui foutent du bordel dans ce pays ! Donc bravo à ce militaire ! Et si ça continue ça va aller en ce sens !

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 24.09.2019

Effectivement nous n'avons pas grand chose à nous dire. Les gens en ont plus que marre de ce combat sans fin. Beaucoup, pour ne pas dire la majorité veulent plus de fermeté.
Dans un état de droit les méthodes "traditionnelles" fonctionnent, mais malheureusement ici ce n'est pas le cas. Ouvrez les yeux un peu et cessez de croire bêtement que ces gens vont rentrer gentillement chez eux !! Vous me fatiguez avec vos bêtises!!

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 24.09.2019

Lui ne fera plus d'orpaillage illégal. Quand est-ce que les brésiliens comprendront qu'on ne veut pas de cette activité en Guyane ? Désolé, mais même en me forçant je n'ai pas de compassion.

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 24.09.2019

Pour se mettre à votre niveau d'inepties on pourrait aussi regretter le temps du bagne et de l'esclavage...le fouet, les boulets, etc. Ça imposait le respect si on suit votre logique, non ?

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 24.09.2019

Pour se mettre à votre niveau d'inepties on pourrait aussi regretter le temps du bagne et de l'esclavage...le fouet, les boulets, etc. Ça imposait le respect si on suit votre logique, non ?

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 25.09.2019

Ces propos n'engagent que vous, je n'ai rien dis de tel.
Par contre, il m'est déjà arrivé de voir à Macapa des prisonniers entrain de nettoyer les abords d'une place centrale et je pense que ça doit être assez désagréable pour eux d'apparaitre en public... personnellement cela ne me choquerai pas ce genre de choses et si ça sevrai au moins à ramasser toutes les m.... que les gens jettent, moi ca me va.
Il va falloir combien de morts encore pour que ces personnes comprennent que ce qu'ils font est INTERDIT ici en Guyane. Qu'ils aillent faire ca chez eux, la balle fera peut être moins mal si c'est un compatriote qui la tire ?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
Une

Hélitreuillage aux chutes Voltaire

P.R. - Dimanche 22 Septembre 2019

A la une
1 commentaire