France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS DIVERS

Stupéfiants : le nouveau contrôle de 100% des passagers à l'aéroport

Rédaction Web Jeudi 28 Juillet 2022 - 10h21

Ce 26 juillet, la DTPN a mené une nouvelle opération coup de poing à l'aéroport de Cayenne. 670 voyageurs en partance pour l'Hexagone ont été contrôlés, ce qui a permis d'intercepter plusieurs dizaines de mules. Prévenus de l'inspection en avance, un certain nombre de passagers ne se sont pas présentés pour le vol.

Contrôle systématique de passagers à l'aéroport Félix Eboué © Police Nationale de la Guyane

Plusieurs dizaines de mules ont été interpellées. © Police Nationale de la Guyane

La brigade cynophile de la police nationale était de sortie © Police Nationale de la Guyane

La police nationale a également procédé à des interpellations pour présentation de faux papiers. © Police Nationale de la Guyane

Contrôle systématique de passagers à l'aéroport Félix Eboué - Police Nationale de la Guyane
Plusieurs dizaines de mules ont été interpellées. - Police Nationale de la Guyane
La brigade cynophile de la police nationale était de sortie - Police Nationale de la Guyane
La police nationale a également procédé à des interpellations pour présentation de faux papiers. - Police Nationale de la Guyane
Nouvelle opération 100 % de contrôle à l'aéroport Félix-Éboué. Rappelez-vous, le 24 mai dernier, seuls 233 passagers sur 283 prévus avaient pu embarquer à bord de leur vol.

Cette fois-ci, une trentaine de policiers ont été mobilisés pour procéder à l'inspection de 670 passagers. Ces derniers étaient repartis entre des vols des compagnies Air France et Air Caraïbes. Comme la fois précédente, les voyageurs ont été prévenus du contrôle systématique 24 heures à l'avance.

Or, selon la Police Nationale, 46 personnes ne se sont pas présentées le jour du vol. Puis, le jour J, les forces de l'ordre ont procédé à l'interpellation de "plusieurs dizaines de personnes." La majorité pour trafic de stupéfiants. Certaines mules ont été surprises en flagrant délit, d'autres détenaient simplement un profil correspondant. Ces derniers ont fait l’objet d’un arrêté préfectoral prescrivant une interdiction temporaire d’embarquer à bord d’un aéronef.

Pour d'autres encore, le motif de l'interception correspondait à la présentation de faux-papiers.

Le parquet de Cayenne n'a pas encore communiqué de chiffres plus précis sur le nombre exact d'interpellations.

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
9 commentaires

Vos commentaires

Uku man 29.07.2022
petite recette

Alors, vous vous munissez d'une petite cuillère (quelques policiers), et vous commencez à vider l'océan ... bon courage.

Répondre Signaler au modérateur
den97300 29.07.2022

Air France et Air Caraïbes ont toujours la même politique : PRÉVENIR LES PASSAGERS AFIN DE NE PAS PERDRE LEURS PLUS FIDELES CLIENTS. C'est pathétique mais en même temps c'est très capitaliste. C'est l'argent qui gagne.

Répondre Signaler au modérateur
Féfé973 29.07.2022

l'avis aux passagers rentre totalement dans la logique de l'opération puisque le but est d'évaluer le nombre de mules potentielles dans chaque vol et de les inciter à ne pas prendre l'avion.

Répondre Signaler au modérateur
chris22973 28.07.2022
Oui bravo

Continuez ainsi à bousculer et embêter tous ses trafiquants, ses empoisonneurs, ses vendeurs de tueurs de neurones

Répondre Signaler au modérateur
jéjé76 28.07.2022

Oui , pourquoi pas à chaque vol ? 30 policiers , donc 30 emplois créés ... l'état ne peut pas nous affecter ces 30 personnes ? Ce serait un bien moindre effort comparativement au bénéfice engendré !!!

Répondre Signaler au modérateur
Méridien 28.07.2022
TIG

Cela peut-il donner une idée du nombre de mules en Guyane ?
Pas de peine de prison ferme mais au moins des TIG et une interdiction d'aéroport d'au moins 2 ans.
Nos députés ne pourraient ils pas faire voter des peines spécifiques pour ce public particulier et dissuasives ?.

Répondre Signaler au modérateur
feff 29.07.2022

Des TIG? Sanctions dissuassives, ils doivent rigoler les chefs de réseaux...

Répondre Signaler au modérateur
Georges de Cayenne 28.07.2022
Bravo !

Bravo les gars, comme on dit mai il faut rajouter "et les filles" !
Pourquoi ne pas instaurer ce type de contrôle systématiquement à chaque vol ?

Répondre Signaler au modérateur
toniokila 28.07.2022
Contrôle de passagers

Au moins ça libère des places sur les vols

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
5 commentaires
1 commentaire
A la une
1 commentaire
1 commentaire