• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Soirée mouvementée à la rue François-Arago après l'arrivée d'une trentaine de nouveaux migrants

Jade Letard-Methon (j.letard-methon@agmedias.fr) Vendredi 10 Juin 2022 - 17h11
Soirée mouvementée à la rue François-Arago après l'arrivée d'une trentaine de nouveaux migrants
Les personnes immigrées ont finalement pu être prises en charge tard dans la nuit. - France-Guyane

À chaque nouvelle arrivée de migrants remarquée son lot de réactions. Jeudi, en début de soirée, une trentaine d'entre eux ont été déposés à la rue François-Arago, en face des bureaux de Office Français de l'Immigration et de l'Intégration. Après avoir constaté les faits l'édile de Cayenne a entamé un sit-in pendant la soirée afin que les personnes concernées soient prises en charge. Un rassemblement populaire a très vite suivi.

En fin de journée, une petite trentaine de personnes immigrées sont déposées à la rue François-Arago de Cayenne, face aux numéros 17-19, là où se trouve les bureaux de l'Office français de l'immigration et de l'intégration. Alors qu'elle emprunte la rue entre 18:30 et 19:00, la maire de la ville, Sandra Trochimara, constate cette nouvelle arrivée et, cette fois encore, elle décide de réagir comme elle le peut. Ni une ni deux, elle informe ses équipes de sa volonté de faire un sit-in et même de passer la nuit aux côtés des migrants jusqu'à ce qu'ils bénéficient d'une prise en charge décente par les services de l'État. 

L'édile affime agir au nom des riverains mais aussi pour la dignité de ces nouveaux arrivants. Très rapidmement, différents services de la mairie mettent en place une logistique pour permettre de sécuriser les lieux pour les familles avec des enfants qui n'ont nulle part où aller ainsi que pour leur supérieure qui ne bouge pas d'un iota. La police municipale barre ainsi l'accès à la rue Madame Payée et à la rue Lallouette. 

Le bouche-à-oreilles aidant, les lieux sont rapidment investis par des riverains et la population guyanaise. Dans la foule, on remarque notamment une bonne partie des candidats aux élections législatives, dans la 1e circonscription, qui sont venus suite aux différents évènements politiques qui se tenaient encore hier soir. Plus tard, le président de la CACL, Serge Smock, ainsi que celui de la CTG, Gabriel Serville font leur arrivée sur les lieux et prennent respectivement la parole face aux personnes en présence. Finalement, les nouveaux arrivants ont pu être pris en charge par les services de l'État et des organisations spécialisées.
28 personnes hébergées d'urgence
Du côté de la préfecture, on évoque la prise en charge de quelques 28 personnes. Selon les services de l'État, la présence d’enfants conduit systématiquement à une mise à l'abri et sans délai. C'est la Direction générale de la cohésion et des populations, accompagnée de la Croix Rouge française et du Samu social, qui sont intervenus sur place afin de proposer des solutions d’hébergement à ces familles vulnérables. Toujours selon la préfecture, les 28 personnes recensées sont des demandeurs d’asile qui ont été reçus en SPADA. Les familles ont ensuite été mises à l’abri dans des hébergements d’urgence prévu à cet effet. On peut imaginer que leur délai d'action est dû à leur mobilisation ainsi qu'à leur déploiement.

Le calme est donc revenu au 17-19 de la rue François-Arago mais pour combien de temps ? 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
7 commentaires

Vos commentaires

g6d 11.06.2022

Comme cela est dit dans un commentaire, il faudra que les Guyanais aient beaucoup de valeur humaine si la NUPES est majoritaire Puisque Melenchon est prêt à accueillir toute la misère du monde en France s'il est élu. La Guyane est particulièrement bien située pour devenir le fer de lance d'une telle politique.

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 11.06.2022

« Toute la misère du monde »… Seuls 10% des réfugiés à travers le monde sont accueillis en Europe.

https://ec.europa.eu/info/strategy/priorities-2019-2024/promoting-our-european-way-life/statistics-migration-europe_fr#RefugeesinEurope

Et bizarrement, dans les faits que ce soit à proportion de sa population ou en valeur absolue, actuellement en Europe, la France accueille deux fois moins de migrants que l’Allemagne, et l’on voudrait cependant nous faire croire qu’elle accueillerait subitement toute la misère du monde avec Mélenchon. Celui-là même qui affirmait fin 2021:

« Nous n'avons pas vocation à être les gardes-barrières de l'Angleterre, à persécuter les gens ni à les pousser à des actes déraisonnables pour traverser. Je dénoncerai les accords du Touquet. Où veulent aller les gens : en Angleterre. Eh bien ils iront en Angleterre »

https://www.lesechos.fr/elections/presidentielle/migrants-jean-luc-melenchon-veut-creer-un-couloir-humanitaire-vers-langleterre-1367302

Étrange, pour un type qui voudrait donc accueillir toute la misère du monde…

Ce n’est visiblement pas la rigueur statistique ou l’honnêteté intellectuelle, qui nous préserveront de toute la misère logique et idéologique du monde xénophobe.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 11.06.2022
bravo la mairie

bien jouer car y oblige l'etat francais a prendre leurs "responsabilitées". y nous envoie les migrants qui veulent pas et y esperent qu'on va s'occupez d'eux... comme y en veulent pas dans leur pays, y nous les envoie... et ben y ont qu'a payez l'acceuil de ses migrants!

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 11.06.2022

Ben non, renseignes-toi ces migrants viennent d’eux-mêmes en empruntant une voie indirecte pour tenter de rejoindre l’Europe. Et ils, c’est nous… L’Etat, c’est nous… Et, fort heureusement la collecte de l’impôts sur le revenu s’est améliorée plus que partout ailleurs en France, dans les DROM. A moins que tu ne payes aucune forme d’impôts, tu participes donc toi aussi à l’hébergement de ces réfugiés. Et c’est bien normal. Pas de tire-au-flanc.

Répondre Signaler au modérateur
cicerone 11.06.2022
ils ont des gosses !!!!

Mme Trochimara aurait interet à planter une tente sur place plutot que de faire un sit in car une resolution rapide du probleme de logement de ces gens , entraine de facto d'autres arrivées aussi rapides . Madame la maire et les politiciens du territoire doivent convenir que leur seul espoir de sortir de cette situation est de faire front commun contre les politiciens de Paris qui se fichent totalement que les collectivités locales se trouvent dans la panade mais ce front commun risque d'etre difficile à constituer quand on sait que Serville cohabite avec la France insoumise qui reve de faire entrer tous les etrangers sur le territoire francais y compris la Guyane.Les frais d'hotel pour ces gens là seront autant d'argent en moins pour la resorption des trous dans les chaussées et autres necessités. Car ces gens savent y faire , mettre en avant les enfants pour tout obtenir , et ca marche

Répondre Signaler au modérateur
gilles SLM 11.06.2022

Enfin une action intelligente, qu'il va falloir renouveler afin que l'état français assume toutes ces arrivées qu'il génère par sa politique.
Idem, peut-être que des actions de terrain seront à envisager afin que les communes du département soient équipées et financées par l'état de crèches, de maternelles, d'écoles primaires et secondaires, de lycées, en relation avec la politique nataliste qu'il organise mais qu'il laisse gérer par les collectivités.
Dans tous les cas, on ne peut qu'encourager cette initiative de Mme le Maire.

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 11.06.2022

Reconnaissons une certaine dose de cohérence intellectuelle et d’éthique à cette partie de nos concitoyens qui, tels la Mairesse, ne sont au demeurant pas de grands fanas de l’accueil des migrants. Il y a néanmoins quelque chose de rassurant dans cette exigence de prise en charge décente, et cette interpellation doublement conséquente des services de l’Etat censés y pourvoir, afin de faire un tant soit peu honneur à cette patrie des droits de l’homme éternelle, qui fait toute notre fierté, à nous tous citoyens. On se doute qu’il n’y a dans leur cas pas lieu de remercier une quelconque forme de cette déviance bobo-gauchiste, perpétuellement dénoncée et psalmodiée par quelques populistes psychorigides recroquevillés et harnachés de leur commune détestation, du caviar, de l’immigré et entre les deux de l’humanisme. On se bornera donc à féliciter ici ces quelques valeurs humaines et fraternelles, apparemment plutôt solides, probablement inculquées dans un milieu plutôt catho et parfois demi-bourgeois. Chez ces citoyens-là, chez ces demi-fachés-là, il nous faut en effet saluer une certaine dose de vertu morale salvatrice. En cette époque de fascination zemmouriste sinistre, ce n’est pas rien…

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
4 commentaires
7 commentaires
A la une