• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Scènes de désolation à Fort-de-France après une nuit de violences

(France-Antilles Lundi 19 Juillet 2021 - 05h49
Scènes de désolation à Fort-de-France après une nuit de violences

Ce week-end, la capitale martiniquaise a connu une nuit d’affrontements entre forces de l’ordre et plusieurs centaines de personnes venues en découdre.

Dans la nuit de samedi à dimanche, de violents affrontements se sont tenus à Fort-de-France.

Rapidement, aux abords de la préfecture, les choses ont dégénéré, à l’appel d’une nouvelle mobilisation contre le Pass Sanitaire samedi soir. Dans la journée, la première manifestation s’était bien déroulée, sans heurt. Plus de 2200 personnes étaient présentes.
Multiples dégradations
« Il y longtemps que je n'avais vu une telle violence à Fort-de-France », commente le correspondant de France-Antilles, sur place cette nuit. Selon lui, au moins 700 personnes auraient été rassemblées, venues des Terres-Sainville, des Hauts du Port ou d'ailleurs pour ceux qui circulaient en moto. « Certains avaient des sacs remplis de pierre ».

Le commissariat a été pris pour cible : plusieurs vitres brisées en étoile, notamment sur les portes d’accueil étaient bien visibles dimanche matin. Deux policiers ont été blessés dont un sérieusement. Des magasins -notamment des bijouteries- ont été cassés et pillés, notamment vers Perrinon. Des véhicules ont brûlé. Place François Mitterrand, ce sont les bureaux d’EDF qui ont été incendiés.

Plusieurs dizaines de personnes s’en sont également pris au palais de justice, en tentant d’y mettre le feu.

Les affrontements de la nuit auraient donné lieu à cinq interpellations.

• PLUS DE DÉTAILS À LIRE DANS FRANCE-ANTILLES



Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

g6d 20.07.2021

Aujourd'hui saturation du système hospitalier de Martinique, demain évacuations de malades vers la Métropole, et pendant ce temps là, certains manifestent et détériore leur pays pour refuser une vaccination non obligatoire sauf pour les soignants. Que disent les personnalités politiques ? Quand est ce que la population sera en capacité de se prendre réellement en charge ?

Répondre Signaler au modérateur
dogs 19.07.2021

jay c'est quoi votre secte, la désinformation vous vous y connaissez, vous êtes à l'aise avec vous-même? J'espère que vous n'avez pas de famille en souffrance, car elle pourrait se retourner contre vous et ce ne serait que justice. La vérité c'est que vous êtes un pleutre et un trouillard. Mais vous n'influencerez que vous-même. Nous ne nous ferons plus manipuler ahou et encore ahou, c'est votre seul mot d'ordre. Hurlez avec les loups nous ne vous entendrons pas!!!

Répondre Signaler au modérateur
g6d 19.07.2021

Les auteurs de ces actes parlent d'Etat totalitaire ? De quel côté est l'intolérance et le fascisme ?

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 19.07.2021
Impossible de faire confiance

A l’etat. Pfizer, Clordecone, Moderna, Astrazeneca, Mediator, tous pareilles! Mensonge, meurtre et mepris… la violence des citoyens répont a la violence de l’etat!

Répondre Signaler au modérateur
MAGOU 20.07.2021
Ne lachez rien !!!

"Les Guyanais ne sont pas des C..."
Et pourtant vous vous entrainez avec abnégation !!!
Ne comptez pas entrainer tous les Guyanais,
nombreux sont ceux qui possèdent plus d'un neurone !!!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
A la une
1 commentaire
1 commentaire