• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS-DIVERS

Saint-Laurent-du-Maroni : une marche blanche en hommage à Ryan Kobo

S.R. Mardi 27 Juillet 2021 - 17h50
Saint-Laurent-du-Maroni : une marche blanche en hommage à Ryan Kobo
Les participants ont marché du PK9 sur la RD9 jusqu'au Carrefour Margot.

 La jeunesse résidant aux abords de la RD9 a marché sur près de 6 km ce mardi en hommage à Ryan Kobo, retrouvé pendu à son domicile le 5 juillet, et plus généralement contre la violence et la délinquance qui touchent ce secteur à l'entrée de Saint-Laurent-du-Maroni.

 Deux versions s’opposent. Celle de la famille et des proches de Ryan, dont les jeunes de Margot, en référence au lieu-dit du même nom, à l'entrée de Saint-Laurent, et celle des forces de l’ordre. Le lundi 5 juillet à 7h du matin, « un jeune sans histoire » selon un proche est retrouvé mort « par pendaison », d’après la gendarmerie.

La veille, le jeune homme de 19 ans, qui venait d’être diplômé d’un CAP, festoyait avec ses amis. « On veut réellement savoir ce qui s’est passé » lance Ruben Atanso, entrepreneur et « grand frère » des jeunes de Margot, avant de poursuivre : « On ne voit pas pourquoi il aurait pu se suicider. Ce jeune n’avait pas de problèmes avec qui que ce soit. »

Ce mardi 27 juillet, les jeunes de Margot se sont réunis et ont décidé de faire une marche en sa mémoire, mais également pour protester contre la délinquance, « qui monte crescendo sur le CD9 » assure Ruben Atanso. À l’heure à laquelle nous écrivons ces lignes, le cortège d’une cinquantaine de personnes était sur le point d’atteindre le croisement entre la RN1 et la RD9, après un départ du PK9, sur la route départementale, soit 6 km de distance parcourue.

L’affaire a été classée sans suite par le parquet après l’autopsie qui a conclu à une « mort par pendaison ». Pour la gendarmerie, l’issue de l’enquête ne laisse pas de place aux doutes : « Aucun élément ne laissait supposer qu’il s’agit d’un meurtre » indique le commandant de compagnie.
Nos images :


 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
5 commentaires
1 commentaire
A la une
Coronavirus

Un kiné en colère

Propos recueillis par Christine GUICHARD - Mardi 28 Septembre 2021

Vous étiez président de l’Union Régionale des Professionnels de Santé secteur...

1 commentaire