France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
FLASHES

Quatre ans de prison pour violences conjugales

Mercredi 04 septembre 2013
KOUROU. Le samedi 26 août, les gendarmes de Kourou intervenaient au village PK6 suite à un signalement de maltraitance. Leur enquête a abouti à des poursuites pour violences conjugales, menaces de mort et rébellion valant à Genuino Amazonas De Oliveira de se retrouver devant les juges dans le cadre d'une comparution immédiate.
« Je lui avais dit de me laisser tranquille. Je me suis éner vé. C'était une femme bonne, mais elle ne faisait rien pour m'aider à sortir du trou! » explique le prévenu à la barre. Il se place en victime, mais le procureur lui rappelle « qu'il dépensait l'argent du ménage pour acheter son crack » et qu'il a multiplié les violences physiques sur sa compagne : « Des coups de bâton, des menaces avec une arme, il l'a même aspergée d'essence... Elle a une peur panique du prévenu » , précise le procureur, rappelant que le prévenu a frappé un gendarme. En conséquence, une peine de quatre ans de prison dont dix-huit mois avec sursis est requise assortie d'un mandat de dépôt. « Les faits sont graves » , reconnaît l'avocat de la défense, mais il estime que « la prison ferme n'est pas une réponse appropriée » . Finalement Genuino Amazonas De Oliveira est condamné à quatre ans de prison dont dix-huit mois avec sursis et une mise à l'épreuve de deux ans. Il est maintenu en détention.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire