• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS-DIVERS

Plusieurs membres de la « B13 » interpellés après une fusillade à Soula

S.R. Samedi 18 Septembre 2021 - 13h26
Plusieurs membres de la « B13 » interpellés après une fusillade à Soula
Cinq personnes, suspectées d'avoir participé à une fusillade et une tentative de vol à Soula, ont été interpellées à Balata puis placées en détention provisoire. - (image d'archives)

 Une opération de police judiciaire mobilisant une soixantaine de gendarmes a conduit à l’interpellation de 5 hommes à Balata en début de semaine. Dans le viseur de la brigade de recherches de Kourou, ces derniers ont été placés en détention provisoire pour une tentative de vol aggravé par deux circonstances au cours de laquelle une dizaine de coups de feu avaient résonné à Soula. Les faits remontent au 1er mars 2021.

 Le 1er mars 2021, aux alentours de 20h00, une dizaine de coups de feu ont été tirés par plusieurs individus à Soula. Il s’agirait selon les premiers éléments fournis par le Procureur de la République d’une « tentative de vol aggravé », qualification retenue par le parquet au cours du déferrement lié à cette affaire, qui a conduit au placement en détention provisoire de « 5 objectifs ». L’enquête de flagrance avait été confiée à la brigade de recherches de Kourou.

Dans un communiqué, le parquet énonce que « certains de ces individus sont connus pour appartenir à une bande dénommée « B13 » ». Le 14 septembre, à 6h, une opération de police judiciaire mobilisant une soixantaine de militaires de la gendarmerie nationale appartenant à une demi-douzaine d’unités différents - dont la compagnie de Kourou, la compagnie de Matoury et l’Antenne GIGN – a entraîné l’interpellation de cinq individus à Balata, fief du « B13 ».

« Les perquisitions effectuées permettent de saisir des produits stupéfiants, notamment 3,7 kg d’herbe de cannabis, 150 grammes de cocaïne ainsi que deux armes de poing, un pistolet automatique de marque Taurus et un autre de marque Zoraki et de nombreux bijoux » liste le parquet. Placés en détention provisoire, les cinq hommes seront présentés au tribunal dans le cadre d’une procédure de comparution à délai différé le 22 octobre 2021 à 14h.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

CitoyenDeLaTerre 18.09.2021
Trop violans

Vont-ils manifester pour soutenir ces honorables citoyens en détresse.
Ah non j'oubliais ça doit être une bande rivale!

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 18.09.2021
Triste

des fois on a du mal a reconaitre le peyi de son enfance... moi quand j'était petit, mes parent y laissait la voiture vitre ouverte, jamais un vol, tout le monde se conaissait ect.

maintenant que le peyi est plus "ouvert" on a beaucoup de crime comparé aux annee 1990 ect

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 19.09.2021

Maintenant il y a les attentats à la langue...

Répondre Signaler au modérateur
g6d 18.09.2021

Mince, la police Koloniale est plus efficace que "top violans". Il faut reconnaître que ce Kolectif est plus efficace pour mettre le désordre que pour calmer les esprits.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
4 commentaires
1 commentaire
1 commentaire
18 commentaires
A la une
1 commentaire
5 commentaires
1 commentaire