France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Peine réduite pour Léon Bertrand

P.-Y. C. Jeudi 2 Octobre 2014 - 04h48
Léon Bertrand, lors de son premier procès à Fort-de-France ( photos d'archives)

En appel, le maire de Saint-Laurent est condamné à vingt mois de prison dont quatre avec sursis, 80 000 euros d'amende et deux ans de privation de ses droits civiques, dans l'affaire des marchés frauduleux de la CCOG.

Le verdict est tombé ce jeudi matin, au procès en appel des marchés publics de la communauté de communes de l'ouest guyanais (CCOG). Le président et maire de Saint-Laurent Léon Bertrand est condamné à vingt mois de prison, dont quatre avec sursis. Il écope également de deux ans de privation de ses droits civiques et de 80 000 euros d'amende (* et non 90 000 euros comme indiqué dans un premier temps par erreur). C'est moins que lors du procès de première instance. Léon Bertrand avait alors été condamné à trois ans de prison ferme, cinq ans de privation de ses droits civiques et 150 000 euros d'amende. Cette nouvelle peine devrait lui éviter de retourner en prison, un aménagement étant possible.
Son ancien directeur général des services, Augustin To-Sah Be-Nza a vu sa condamnation requalifiée en complicité de corruption. Il écope de dix-huit mois de prison, dont quatre avec sursis, et de 40 000 euros d'amende.
Son ancien directeur de cabinet, Richard Cheung-A-Long, est condamné à douze mois avec sursis et à 30 000 euros d'amende.
L'ancien directeur de la Senog, Guy Le Navennec, est relaxé.
La culpabilité de l'architecte Jean-Pierre Lasalarié et de l'entrepreneur Jean Pradié est confirmée.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
10 commentaires

Vos commentaires

kiki973 11.12.2014
Vive la démocratie !

Ici comme en France, il y aura des citoyens pour voter pour des élus, condamnés. Qu'importe que la démocratie soit bafouée par des politicards pourris!

Répondre Signaler au modérateur
Ubu 02.10.2014

Petit arrangement entres coquins : deux ans de privation des droits civiques, ça veut dire qu'il ne viendra pas faire de l'ombre à Taubira pour la collectivité unique, mais qu'il pourra revenir à la mairie de Saint-Laurent. Et en plus, avec l'aménagement de peine, il pourra rester tranquille à la maison, il y a aura bien 2 ou 3 entrepreneurs du BTP pour mettre à sa disposition du personnel de maison.
Merci qui ? Merci Christiane !

Répondre Signaler au modérateur
dextercobalt 02.10.2014

Les sottises qu'il ne faut pas lire ! Bientôt vous allez nous dire que c'est la faute de Taubira si Léon Bertrand a piqué dans la caisse. N'importe quoi ! Il a fauté, il est condamné. Point.

Répondre Signaler au modérateur
kiki973 11.12.2014
Oui extercobalt

J'approuve ta remarque sauf : "il est condamné". Il convient de dire qu'il s'en sort très bien et que c'est scandaleux !

Répondre Signaler au modérateur
monchou 03.10.2014
Taubira. Bertrand et les sénatoriales.

Ubu, il faut arrêter de dire n'importe quoi.... Taubira et Bertrand ? Tutututu... Les dernières sénatoriales si tant est qu'on en avait besoin pour le savoir, ont démontré le contraire. Bertrand a fauté, il paie. Point final.

Répondre Signaler au modérateur
kiki973 02.10.2014
Collecte de fonds

Pour que beau léon continue à nous faire rire, je propose que nous lui adressions an ti bagaye soumaqué pou fé fas chaje eksésyonèl.

Répondre Signaler au modérateur
Manu Cerise 02.10.2014
JE VOIS L'EXEMPLE

Je vois l'exemple que nous donnes cette politique guyanaise et c'est qui parlez d'ÉVOLUTION et de richesse culturelle j'en ris...PLI ZOT GEN LAGEN PLI ZOT KA FE NIMPORTE QUOI...PAUVRE BOUG TSSS

Répondre Signaler au modérateur
Sacco 02.10.2014

" Un aménagement de peine étant possible..."
Rien à dire, ils sont très forts ces politiques !!!
Ils m'épatent, ils m'épatent !
Mais dites-moi....
Les 80000€ d'amende, est-ce que ce sont les contribuables qui devront - comme les frais d'avocat - les payer ?
Comme le dit Ubu :
La Guyane ? Personne ne vous croira !

Répondre Signaler au modérateur
rienaciré 02.10.2014

les bons élèves

Répondre Signaler au modérateur
Badaw 02.10.2014

Comme au niveau national, nos politiques sont pourris!!!!

Répondre Signaler au modérateur
A la une
1 commentaire