France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
KOUROU

Opération coup de poing au squat de la cité du stade

Samir MATHIEU Jeudi 22 Août 2019 - 03h20
Opération coup de poing au squat de la cité du stade
Trois carcasses de voitures ont été retirées par les services de l'Etat présents sur place. - DR

Des arrestations, des contrôles, des branchements supprimés… une vaste opération de démantèlement du squat du stade de Kourou a eu lieu hier matin, en présence du préfet Marc Del Grande et du maire François Ringuet.

Une importante opération de démantèlement du squat de la cité du stade a eu lieu hier matin à Kourou. 35 gendarmes et 15 policiers municipaux sont intervenus. Ils étaient accompagnés d’une dizaine d’agents des douanes et de la PAF (police aux frontières). Des branchements illégaux d’électricité ont été enlevés. Des contrôles d’identités ont été réalisés. Des contrôles d’automobilistes ont également eu lieu. Des carcasses de voitures ont été retirées. Huit étrangers en situation irrégulières ont été arrêtés et emmenés par la PAF.

Violente agression

Des contrôles portant sur les stupéfiants ont aussi été menés à bien. Cette opération conjointe des forces de sécurité et des services de l’État a duré trois heures de 7h à 10h. Elle a été supervisée par le préfet Marc Del Grande qui s’est rendu sur place et dirigée par le chef d’escadron Arnaud Amestoy, nouveau commandant de la compagnie de gendarmerie de Kourou (lire par ailleurs). Le maire de Kourou François Ringuet était aussi sur place. Cette opération a été menée en guise de représailles suite aux derniers incidents qui ont eu lieu ces dernières semaines dans le secteur, en particulier la violente agression subie par un frère et une sœur, des personnes âgées de 85 et 75 ans, qui ont été il y a dix jours de cela, ligotées et battues en pleine nuit à leur domicile.

Samir MATHIEU

Les gendarmes et policiers municipaux de Kourou étaient en première ligne lors de cette opération au squat de la cité du stade. - DR
Le préfet Marc Del Grande (à gauche) et le maire de Kourou François Ringuet (à droite), ont rencontré les habitants du quartier. - DR
Les gendarmes de la compagnie de Kourou sont allés à la rencontre des habitants et ont pu échanger des problèmes de sécurité du quotidien. - DR

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Gérard Manvussa 22.08.2019

Depuis son arrivée, ce préfet a droit a sa bobine au moins une fois par semaine dans le journal local pour une opération de communication...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
A la une
1 commentaire