• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Nuit d'horreur sur nos routes : 5 morts en moins d’une heure

Hermann ROSE-ELIE Dimanche 20 Septembre 2020 - 09h35
Nuit d'horreur sur nos routes : 5 morts en moins d’une heure
Une nuit meurtrière sur les routes de Guyane - D.R

Ces dernières heures, 5 personnes ont perdu la vie dans deux accidents de la route, sur la commune de Macouria.

Le premier drame qui s’est produit aux alentours de minuit, sur la RN1 met en cause trois véhicules avec un bilan relativement lourd de 5 personnes impliquées.

Le chauffeur de la première voiture et ses deux passagers sont morts sur le coup, la conductrice du deuxième véhicule, une élue municipale de la ville de Kourou est décédée des suites de ses blessures à l’hôpital, enfin le conducteur de la troisième voiture est indemne, mais excessivement choqué comme on peut l’imaginer.
Un deuxième accident mortel

Moins d’une heure plus tard, c’est sur le pont du Larivot que le pilote d’un engin de type scooter est mort dans des circonstances encore floues pour l’instant.

Des témoins racontent qu’il aurait percuté une autre moto, dans le cadre d’un « tirage ».

Interrogés ce dimanche matin par la rédaction de France-Guyane, les gendarmes disent regrouper tous les éléments en leur possession, afin de faire la lumière sur cette terrible nuit sur les routes de Guyane.
Quelle suite pour ces drames ?
Le procureur de la République devrait communiquer davantage sur ces affaires dans les prochaines heures.

Des vidéos de ces drames circulent activement sur les réseaux sociaux depuis quelques heures, avec des images qui démontrent la violence du choc.

Une question se pose d’emblée, celle de la prise en charge de ces sinistres par les assurances, qui avaient clairement annoncé qu’elles ne couvraient pas les accidents survenus durant le couvre-feu qui rappelons-le reste en vigueur de 23H à 5H.

S’agissant de la mort de Lyandra Rodriguez, élue déléguée à la petite enfance au conseil municipal de Kourou, le président de la Collectivité Territoriale de Guyane Rodolphe Alexandre a fait part de sa « profonde émotion » en présentant ses condoléances les plus attristées aux familles, proches et amis des victimes de ces accidents.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

INCO 21.09.2020

Sous prétexte qu'une des victimes soit une "élue", France-Guyane se sent obligé de le préciser. Comme les autres victimes ont sûrement des emplois moins "importants" et bien automatiquement ce sont des victimes avec moins de valeurs (selon France-Guyane).
C'est comme lorsqu'il y a des agressions, "on" raconte juste les faits mais lorsque c'est un "journaliste" et bien c'est un scandale, "on" dénonce avec fermeté ces actes. Arrêtez de donner plus de valeurs à quelqu'un selon son travail, on parle de morts là, chaque vie a de la valeur...
PS : Lorsque je dis "ON" je parle de France-Guyane.

Répondre Signaler au modérateur
philippepeltier 20.09.2020

Je comprends pas on n a pas le droit de sortir de 23H00 a 05H00

Répondre Signaler au modérateur
Georges de Cayenne 20.09.2020

Qu'est-ce que les gens ont 'ils de si important à faire entre 23 heures et 5 heures du matin ?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
3 commentaires
1 commentaire
7 commentaires
A la une