• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS-DIVERS

Nouvelle soirée de violences urbaines à Mont-Lucas

S.R. Mardi 31 Août 2021 - 14h58
Nouvelle soirée de violences urbaines à Mont-Lucas
Un feu de poubelles a entraîné l'intervention des sapeurs-pompiers, qui ont été la cible de projectiles, tout comme les forces de l'ordre appelées en renfort. - S.R.

 Forces de l'ordre et pompiers ont essuyé des jets de projectiles dans la nuit. Un policier a été légèrement blessé, des voitures de service considérablement dégradées. Une enquête a été confiée au STPJ. 

 La cité Mont-Lucas, gangrénée par les trafics de stupéfiants et les tirs par arme à feu, a été une nouvelle fois le théâtre de violences urbaines. Peu avant 23h, les sapeurs-pompiers étaient appelés pour un "simple" feu de poubelle. Sur place, les soldats du feu ont été accueillis par des jets de projectiles, en l'espèce des artifices et des pierres. Sollicités en renfort, des agents de la compagnie départementale d'intervention (CDI) appuyés par une équipe de la police municipale, ont tenté de disperser plusieurs des protagonistes, vraisemblablement des jeunes déjà connus des services. 

Si les forces de l'ordre sont parvenues à suffisamment les éparpiller pour que le feu soit maîtrisé par les pompiers, un véhicule de la police nationale et la lunette arrière d'une voiture de la police municipale ont été dégradées par les jets de projectiles. Pendant ces exactions, un agent de la compagnie départementale d'intervention a été légèrement blessé.

Ce jour, le parquet nous informe que le service territorial de police judiciaire (STPJ) travaille à l'identification des auteurs. Aucune interpellation n'a pour l'instant donné suite à ses faits. Plusieurs enquêtes, notamment du chef de "violences sur personne dépositaire de l'autorité publique" ont été ouvertes.

Dans un communiqué, la mairie de Cayenne appelle "au calme et à la responsabilité de tous, parents et plus largement aux habitants de Mont-Lucas." Le président de la CTG Gabriel Serville a également réagi : "Je pense à tous nos compatriotes qui résident dans le quartier : aux familles, aux parents, aux enfants, aux gangans qui ont droit à la quiétude et au sentiment de sécurité."

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

antcorp 02.09.2021
La relève arrive

Ces jeunes méritent leur place dans l association "trop violent" si bien sûr ils sont d origine créole

Répondre Signaler au modérateur
g6d 01.09.2021

Où sont Trop violans et Mme Goua ?

Répondre Signaler au modérateur
RAPHI 01.09.2021

Riri c est bien vu

Répondre Signaler au modérateur
Riri 31.08.2021

Devinette : "Je ne prône pas le respect de la loi. Mais je ne prône pas non plus le refus de celle-ci. Je vais organiser une délégation pour aller vérifier ces informations sur place."
Je suis ?

Répondre Signaler au modérateur
Pellucci 01.09.2021

juste excellent ! (riri)

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
1 commentaire
A la une
2 commentaires
8 commentaires
1 commentaire