• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Neuf mois ferme pour Anne-Sophie Leclere

franceguyane.fr / AFP Mardi 15 Juillet 2014 - 09h41
Neuf mois ferme pour Anne-Sophie Leclere
Dans l’émission «Envoyé Spécial» du 17 octobre 2013, Anne-Sophie Leclere, une commerçante de 33 ans, encartée au FN depuis 2012, avait assumé un photomontage comparant la ministre de la Justice à un singe, qu’elle avait diffusé sur son compte Facebook.

L'ex-candidate FN, qui avait insulté Christiane Taubira, a écopé d'une peine plus lourde que les réquisitions du procureur.

Le tribunal de grande instance de Cayenne a rendu son verdict, dans le procès qui opposait l'ancienne candidate FN Anne-Sophie Leclere au parti Walwari. Pendant la campagne des municipales de Rethel (Ardennes) , elle avait publié sur sa page facebook un photomontage de Christiane Taubira avec un petit singe, au côté duquel figurait un commentaire qualifié d'insultant.


La candidate a été condamnée à neuf mois de prison ferme et cinq années d'inéligibilité. Le Front National est lui condamné à 30 000 euros d'amende. Le parti et son ancienne candidate sont ensemble condamnés à payer 50 000 euros de dommages et intérêts à Walwari. C'est beaucoup plus que les réquisitions du procureur. Lors du procès, mardi dernier, Ivan Auriel avait demandé quatre mois de prison ferme et 5 000 euros d'amende.

Le Front national et Anne-Sophie Leclere n'avaient pas fait le déplacement. L'audience du 8 juin fut donc l'occasion pour les six avocats du parti guyanais de stigmatiser la politique du Front national qui constitue, comme l'a souligné Joël Pied, secrétaire général de Walwari : "Une menace et un danger pour la société cosmopolite". Militante de Walwari, Lydie Hofong-Choy était venue à la barre dénoncer "le déferlement de haine" de ce parti entrainant "une accoutumance au racisme à bas prix".

À la suite du verdict, Joël Pied a évoqué une "décision historique et salutaire". "Une institution notable de la République reconnaît que le Front National est condamnable par le droit, et qu'il s'agit d'un parti raciste. Nous espérons que cette décision va faire date", a-t-il souligné.

Le représentant du Front national en Guyane, René Tran Van Nghia, a lui jugé cette décision "politique et ridicule".

Dans un communiqué transmis à l'AFP, le FN a évoqué des "condamnations révoltantes" et fait part de son intention d'interjeter appel.

"Il doit s’agir des condamnations les plus importantes prononcées depuis longtemps en matière de droit de la liberté d’expression", dénonce le FN dans son texte. Le parti qualifie le procès de "chausse trappe" au motif qu'il "n'est pas parvenu à trouver à Cayenne un avocat susceptible de le défendre " et que sa demande de récusation du président du TGI guyanais, pour appartenance au syndicat de la magistrature, n'a pas été entendue.
- 'Rien à voir avec du racisme' -
Le 17 octobre, un reportage de l'émission "Envoyé spécial" sur France 2 avait montré cette commerçante de 33 ans, encartée au FN depuis 2012, propriétaire d'un magasin d'articles de pêche à Rethel, dans les Ardennes, qui s'efforçait de monter une liste pour les élections municipales dans cette ville de quelque 7.500 habitants.

Questionnée alors sur un photomontage qu'elle avait placé sur sa page Facebook et qui montrait d'un côté un petit singe et de l'autre la garde des Sceaux, avec les légendes "à 18 mois" et "maintenant", Mme Leclère l'avait assumé, assurant que "ça n'a rien à voir" avec du racisme.

"Cette photo c'était de l'humour. L'image a été postée sur ma page Facebook et je l'avais supprimée quelques jours après d'ailleurs, ce n'est pas moi l'auteur", s'était-elle ensuite défendue.

Mme Leclère avait été exclue du FN le 3 décembre par la présidente du parti, Marine Le Pen, sur proposition de la commission de discipline de la formation d'extrême droite. La justice avait également ouvert une enquête préliminaire, confiée par le parquet de Paris à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
15 commentaires

Vos commentaires

davidoff973 17.07.2014
Une erreur simpliste

Quelle histoire mes amis !
Oui, elle a dit des choses très choquantes et cela méritait une "punition" mais de là, à mettre 9 mois ferme pour des mots (ok, mes amis c'est inadmissible), mais en tant qu'analyste indépendant, il y a un pas qu'il n'aurait pas du franchir et ceci pour au moins 2 raisons:
1. Quelle image les victimes de violence en Guyane trop nombreuses(coup de machette,viols...)ont de la justice quand on voit que les plaintes n'aboutissent très souvent pas, et que bientôt les peines de prison seront inexistantes?
2. Quelle sera le coût politique d'un jugement aussi disproportionné (voir presse en France)? Est-ce que la joie et la satisfaction primaire d'une lourde condamnation n'entrainera pas une vengeance silencieuse mais bien réelle et plus cruelle de la part d'un nombre croissant de personne.
N'oublions que le FN en métropole est en phase ascendante (comme le chômage et la dette), et que peut-être pas en 2017 mais probablement en 2022, il risque de gagner les élections présidentielles et là, il pourrait y avoir des répercussions pour la Guyane (lequelles?).

Il eut été plus subtil et plus prudent à madame Taubira de snober de tels propos et de ne pas intervenir dans cette décision de justice car c'est donner du vent au moulin FN !

Répondre Signaler au modérateur
sebcaimite 17.07.2014

Ce que je trouve aberrant, c est de voir qu une Ardennaise est jugée a 8000 bornes de son domicile. En effet, lorsqu'il y a une plainte, celle ci doit être examinée et jugée dans le département ou la région de la personne contre qui on a porté plainte . Dans tous le cas Madame Taubira est domiciliée en métropole et donc cette affaire n aurait jamais du quitter l hexagone.je ne comprends vraiment plus la tournure que prend cette affaire. On fait un meli melo de tout ce qu on peut glaner et cs donb et ça . Y a des racistes, y en aura toujours, le plus grand des mépris étant le silence .

Répondre Signaler au modérateur
Keskimariv 16.07.2014
la justice est passée

Depuis quelques années, trop de faits, d'injures en tous genres sont banalisés. On ne respecte plus le Chef de l'Etat, les ministres, ceux qui font la justice......
Il était important de dire STOP à toute cette violence verbale.
Je reste convaincue que si Mme Taubira était juive, on n'allait pas trouver cette décision disproportionnée.

Répondre Signaler au modérateur
Kayani 16.07.2014
Raciste en plus de ne pas être futée

La justice n'a fait qu'appliquer la loi. Elle servira au moins d'exemple à ceux qui minimisent toujours les propos de cette femme. Erreur de casting!! lol. Je vous rappelle quand même que même son propre parti (le FN)l'avait suspendu pour racisme!

Répondre Signaler au modérateur
WALLYA 16.07.2014
sous reserve

celui qui minimise les propos de cette personne ! n a rien dans la tete ! et quel silence d une partie de la classe politique ! a croire que les querelles de clocher sont encore de mise! rien n est surprenant :

Répondre Signaler au modérateur
Tika973 16.07.2014
...

Hallucinant !
Comment une insulte raciste peut valoir 9 mois de prison ferme et 50 000€ d’amende ?

Exemple de délit ayant valu 9 mois fermes :
- Incendie criminel d’une école (Évian, 2013)
- Lynchage d’un codétenu (maison d’arrêt de Ploemeur, 2014)
- Foncer en voiture sur un barrage de police (Nantes, 2012)
- Agression au couteau (Marseille, 2013)
- Saccage dans un centre commercial (Roubaix, 2014)
- Braquage d’un tabac (Val-de-Reuil, 2013)

Répondre Signaler au modérateur
Tika973 16.07.2014
Droit divin

Faut être j**f en France pour avoir le droit d’insulté un noir....
Cela se vérifie de plus en plus...
Car quand Dieudonné se fait traiter de con parce que c'est un "nègre" à la télé par un j**f, personne ne dit rien..

Répondre Signaler au modérateur
Smet 16.07.2014
Pour une fois qu'une décision prise en Guyane explose en Métropole...

Pour une fois qu'une décision prise en Guyane explose en Métropole... Mort de rire... Un retour de banane, mais avec de la vaseline...

Répondre Signaler au modérateur
monchou 16.07.2014
Ni queue ni tête de macaque....

Cette fille n'a que ce qu'elle mérite. Il faut que cela serve d'exemple.'.mais qu'est ce qu'elle est bête.'.au passage.'.ses explications: ni queue, ni tête de macaque....

Répondre Signaler au modérateur
Kayani 15.07.2014

"il y as une grande différence entre les "aprioris" , les "étiquettes" et le racisme."

Tika973, tu fais exprès d'être incohérente dans tes propos où tu le pense vraiment? Si tu le pense vraiment c'est plutôt inquiétant...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
5 commentaires
1 commentaire
A la une
Guyane

Fanny J retrouve son public

Photos : Kathryn VULPILLAT - Dimanche 22 Mai 2022

1 commentaire