• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS-DIVERS

Naufrage au large de Kourou : arrestation de deux des responsables présumés du voyage clandestin

S.R. Dimanche 12 Septembre 2021 - 11h23
Naufrage au large de Kourou : arrestation de deux des responsables présumés du voyage clandestin
Les responsables de cette opération de migration clandestine auraient reçu environ 25 000 R$ pour le voyage. - Diario de Amapa

 La police fédérale d’Oiapoque a arrêté deux hommes qui faisaient l’objet d’un mandat d’arrêt dans le cadre de l’enquête lancée après le dramatique naufrage du 28 août au large de Kourou. Sur les 24 passagers de l'embarcation, quatre ont été retrouvés vivants et trois personnes sont décédées, selon un bilan encore provisoire.

 Au départ d’Oiapoque et à destination d’un site d’orpaillage clandestin, l’embarcation qui comptait 24 personnes à son bord avait sombré le 28 août au large de la ville spatiale. Trois jours plus tard, après des recherches conjointement menées par la SNSM, et les Forces armées de Guyane, sous la direction du CROSS Antilles-Guyane, 4 naufragés ont été récupérés sur le chenal de Kourou et 3 corps sans vie repêchés.

Dans nos colonnes, plusieurs proches des passagers de la pirogue lançaient quelques jours plus tard un appel de détresse. Après l’arrêt des recherches, certains affirmaient avoir réunis des équipes de bénévoles pour retracer l’itinéraire emprunté par l’embarcation, qui s’était élancé d’Oiapoque au Brésil dans des conditions peu propices à une traversée de longue distance.

L’enquête des autorités policières fédérales en collaboration avec la compagnie des opérations spéciale a conduit à deux arrestations, comme le rapporte le quotidien « Diário de Amapa ». « Deux hommes notamment connus des services pour leurs affiliations avec une organisation criminelle qui opère dans la promotion de la migration illégale de Brésiliens à l’étranger » peut-on lire dans les colonnes du journal d’hier (samedi). Selon les premiers éléments de l’enquête, les responsables de cette opération clandestine auraient reçu environ 25 000 R$ (près de 4000€) pour le voyage.

Plus d’informations à suivre sur www.france-guyane.fr

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

siage 12.09.2021

Vous avez traduit "atua na promoção de migração ilegal" du diario de Amapa par "opère dans la promotion de la migration illégale" Cela fait un peu agence de voyage. En fait c'est plutôt "organisateur de la migration illégale".

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
8 commentaires
2 commentaires
17 commentaires
1 commentaire
A la une
Coronavirus

Un kiné en colère

Propos recueillis par Christine GUICHARD - Mardi 28 Septembre 2021

Vous étiez président de l’Union Régionale des Professionnels de Santé secteur...

1 commentaire