• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS DIVERS

Montsinéry-Tonnégrande : Une fusillade dans une soirée informelle fait un blessé

P.R. Lundi 1 Novembre 2021 - 15h21
Montsinéry-Tonnégrande : Une fusillade dans une soirée informelle fait un blessé
C'est au lieu-dit Kalani-Beauséjour que la soirée avait lieu. - PL

Ce dimanche 31 octobre, une fusillade a éclaté lors d’une soirée « Halloween » à Montsinéry-Tonnégrande, dans le quartier Kalani-Beauséjour, faisant un blessé, qui a été transporté à l'hôpital de Cayenne.

 La commune est pourtant en zone orange et le couvre-feu préfectoral y a donc cours. Ce qui n’a pas empêché plusieurs centaines de personnes de se rendre chez le particulier organisateur de la soirée payante. Ce(tte) dernier(e), selon le maire de la commune Patrick Lecante, ne résiderait pourtant pas dans ce quartier informel, formé de parcelles issues de la propriété de l’État.

Patrick Lecante s’est rendu sur place ce lundi, où il dit avoir été alerté par les habitants « terrorisés par la violence de cette fusillade » qui s’est déroulé près de chez eux. « Notre collectivité qui est démunie face à l’ampleur de ce quartier en appelle, une fois de plus, à la réaction des Pouvoirs Publics de l’État », a déclaré le maire.

Une enquête de gendarmerie est ouverte pour déterminer les circonstances de la fusillade.

Ce quartier a été créé dans les années 80 sous forme de Zduc (Zones de Droits d'Usage Collectifs et concessions). Kalani - comme Cayenne en amérindien - a d'abord vu s'installer sur place, des personnes issues du village de Sainte-Rose-de-Lima, sur une surface 100 hectares. Aujourd'hui, la zone s'étend sur environ 600 hectares, et serait « hors de contrôle », nous répond le maire Patrick Lecante, qui en appelle une nouvelle fois aux autorités publiques. « Cela fait des années que je signale la situation à la préfecture, à France Domaine...», poursuit le maire. 

Ces barrières Vauban estampillées Cayenne ont été retrouvées sur place. Un "vol" signalé au maire Sandra Trochimara par Patrick Lecante. Les tentes provenaient également, semble-t-il, du matériel municipal de Cayenne... - PL


« Une enquête sera menée pour éclaircir les faits et déterminer les responsables, a réagit le préfet Thierry Queffelec. L'enquête permettra aussi d'identifier les organisateurs et participants à cette soirée qui, comme toutes les soirées sauvages, met en danger la vie de tous les Guyanais. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

g6d 03.11.2021

était ce une reunion organisée par un de nos Komités ?

Répondre Signaler au modérateur
bozo 01.11.2021
Matériel de la mairie

Une ou deux barrières volées, on pourrait y croire.
Mais là il y en a plus d'une dizaine, et les chapiteaux en plus, aucun doute les organisateurs bossent pour la mairie.

Répondre Signaler au modérateur
ST973 01.11.2021
La Faute à qui

On diabolise les bars et les restos mais quand ils sont fermés des soirées de partout. Sur la route de l'Est, 3 soirées d'affilées (vendredi, samedi et dimanche soir) au même endroit. Plusieurs centaines de personnes.
Les gendarmes passent le samedi soir mais ne font rien. Et après on s'étonne que les restaurateurs se rebellent !

Répondre Signaler au modérateur
Zorglub1962 01.11.2021
zone orange !

Qui croit encore que ces pseudo restrictions sont suivies ?
Il est plus facile de fermer les bars, restaurants, cinémas, piscines,au moins cela se voit.
Mais c'est de la poudre aux yeux.

Répondre Signaler au modérateur
dany85 01.11.2021
Hummmm

Qui a dit que c'était un vol et pas un emprunt des organisateurs qui comptaient les ramener mardi tranquillou. Ni vu ni connu....

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
9 commentaires
1 commentaire
A la une