• S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

MATOURY - Mike, 14 ans, mort par balle : un homme arrêté

Sébastien ROSELÉ Vendredi 19 juillet 2013
MATOURY - Mike, 14 ans, mort par balle : un homme arrêté
Gendarmes menant l'interpellation, hier matin (DR)

Depuis hier matin, un jeune homme de 18 ans est en garde à vue. Il est soupçonné d'être l'auteur du coup de feu mortel à Cogneau, dimanche.

« On a résolu le crime commis dans la nuit du 13 au 14 juillet. »
Hier soir, le procureur Ivan Auriel semblait un peu soulagé. Les gendarmes de la section de recherches (SR, l'unité judiciaire des gendarmes) et ceux de la brigade territoriale de Matoury venaient, le matin même, d'interpeller à Cogneau-Lamirande Kresstjon Pinas, un Surinamais en situation irrégulière de 18 ans. Il est fortement soupçonné par les gendarmes et le parquet d'être l'auteur du coup de feu qui a coûté la vie à Mike Galimon, un jeune de 14 ans, lors d'une soirée d'anniversaire organisée à Cogneau, dans la nuit de samedi à dimanche (lire ici le témoignage de la famille de Mike et ici : "Les trois suspects remis en liberté" ).
Les gendarmes ont mené hier à l'aube deux perquisitions « car il y avait deux lieux potentiels où il (le suspect) pouvait se trouver » . Dans la première maison, le suspect n'était pas. Mais sa mère a indiqué un second endroit où il pouvait être. La deuxième perquisition aura été la bonne. Le jeune homme n'a non seulement pas opposé de résistance mais en plus il a indiqué où se trouvait l'arme à feu.
Il s'agit d'un pistolet 22 long rifle. Le calibre correspond au projectile qui a tué Mike. L'autopsie pratiquée lundi a révélé que la balle avait traversé sa nuque du côté droit. L'enquête a d'ores et déjà permis de confirmer que la nuit fatale, dans cette soirée d'anniversaire, deux coups de feu avaient été tirés avec deux armes distinctes. Une bande est arrivée armée. Un homme a sorti un fusil de calibre 12. Il a été désarmé et c'est ainsi que le premier tir a été dirigé en l'air. C'est le second tir, provenant d'un calibre 22, qui a atteint Mike. Les gendarmes ignorent toujours l'origine de la fusillade. Ils ne savent pas non plus si l'auteur du second coup de feu appartenait au groupe venu à la soirée pour en découdre.
La garde à vue de Kresstjon Pinas a été prolongée hier soir et devrait se continuer jusqu'à demain matin. Là, il devrait être présenté au tribunal. Une information judiciaire pour meurtre devrait être ouverte. Le suspect était jusqu'ici inconnu de la justice si ce n'est pour une histoire de conduite d'un véhicule sans assurance. Jointe hier soir, Me Anne Lancien, l'avocate du suspect, précisait que son client était « un très jeune homme, qu'il n'avait jamais eu l'intention de blesser qui que ce soit et qu'il s'est rendu aux gendarmes » .
Cet homicide pose un autre problème, celui de l'organisation de la funeste soirée, comme le soulignait hier Ivan Auriel. Une seconde enquête est d'ailleurs ouverte pour savoir si le propriétaire de la villa ainsi que celui qui l'avait louée pour la soirée sont dans les clous. « On ne peut pas accepter qu'il y ait des soirées où il n'y a aucune sécurité, tranche le magistrat. S'il y a une infraction, le propriétaire et l'organisateur seront poursuivis. » Et le procureur de conclure : « Ça m'étonnerait qu'ils fussent en règle. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire