ASSISES

Mais comment est mort le gynécologue ?

Mais comment est mort le gynécologue ?

Meurtre ou homicide involontaire ? Il y a trois ans, Bruno de Mattéis, un médecin réputé et apprécié exerçant à l’hôpital de Saint-Laurent du Maroni, décédait des suites de blessures par arme à feu. Mise en cause, sa concubine plaide l’accident. En toile de fond, une détention illégale d’or natif.

La seconde session de la cour d’assises de Guyane s’est poursuivie par une affaire qui remonte au 24 mars 2018, et qui avait à l’époque largement défrayé la chronique, tant par la personnalité de la victime que par les déclarations pour le moins contradictoires de la mise en cause et des témoins du drame. Ce jour-là, sur la route d’Apatou, le Dr Bruno de Mattéis, 59 ans, gynécologue réputé exerçant au CHOG (Centre Hospitalier de l’Ouest Guyanais), gît dans une mare de sang à l’arrière d’un...
franceguyane.fr 733 mots - 08.03.2021
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous


Le premier mois à 1€

Pass numérique 1 jour

Accès au site pendant 24h pour 1,70€
Voir toutes les offres