• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Faits-Divers

Les trois auteurs d'un vol avec agression aux Barbadines arrêtés

La rédaction Samedi 17 Septembre 2022 - 12h47
Les trois auteurs d'un vol avec agression aux Barbadines arrêtés
Le GIGN participe souvent à l'interpellation de suspects jugés particulièrement dangereux, là c'était à Kourou. - archives

La gendarmerie retrouve les auteurs d'une agression avec une victime blessée par balle aux Barbadines à Matoury, le 30 avril dernier. Deux sont incarcérés, le troisième est placé sous contrôle judiciaire jusqu'à son procès le 20 septembre.

Le 30 avril 2022 à 23h, sur la commune de Matoury dans le quartier des Barbadines, six amis qui discutent sur la voie publique sont braqués, allongés face au sol par trois individus cagoulés. Deux sont porteurs d'une arme de poing, le troisième d'un fusil. Ils n'hésitent pas à mettre des coups de crosse aux jeunes Matouriens, pendant qu'ils leur dérobent leurs biens personnels.

L'un des malfrats va même jusqu'à tirer et blesser l'un des six amis à la jambe. Heureusement, il est opéré dans la nuit du Centre hospitalier de Cayenne, sans que sa vie soit engagée.
Les investigations réalisées par la brigade de recherches de Matoury ont permis d'identifier les trois auteurs. Mercredi, l'un des auteurs est interpellé par les gendarmes de l'antenne GIGN de Guyane et placé en garde à vue. Les deux autres ont été incarcérés pour d'autres faits criminels dans ce laps de temps de deux semaines.
Présentés au procureur de la République, les deux auteurs en détention seront prochainement présentés à la justice pour leur jugement dans le cadre de ces faits, le troisième individu est placé sous contrôle judiciaire, en vue de son jugement le 20 septembre prochain en comparution immédiate.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

den97300 18.09.2022

Et ça continue !!! TOUS PASSE EN COMPATUTION IMMÉDIATE. Pourquoi ??? Pas assez d'effectifs au Tribunal. Mais est ce une excuse valable ??? NON. Plutôt une justice au rabais. C'est vraiment écœurant. JAMAIS UN TEL TRAITEMENT NE SERAIT ACCEPTÉ DANS UN AUTRE DÉPARTEMENT DE FRANCE MÉTROPOLITAINE.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
3 commentaires
5 commentaires
1 commentaire
A la une
Une

« On veut comprendre la société dans...

Propos recueillis par Gaetan TRINGHAM (g.tringham@agmedias.fr) - Lundi 3 Octobre 2022

 C’est quoi pour vous l’insécurité ? Est-ce quelque chose dont vous avez déjà...