• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
GUYANE

Les Musulmans de Guyane appelés à annuler leur fête Mawlid ce week-end en solidarité avec les victimes de l'attentat de Nice

Samir MATHIEU Jeudi 29 Octobre 2020 - 13h15
Les Musulmans de Guyane appelés à annuler leur fête Mawlid ce week-end en solidarité avec les victimes de l'attentat de Nice
Les forces de l'ordre déployées en nombre après l'attaque terroriste dans une église ce matin à Nice, où 3 personnes ont été tuées. - AFP

Une attaque terroriste islamistes a eu lieu ce jeudi à Nice, dans une église. Trois personnes ont été tuées. Le terroriste a été pour sa part maîtrisé par les forces de l'ordre et est hospitalisé. Un  Afghan a aussi été arrêté à Lyon alors qu'il brandissait un couteau de 30 cm et un attentat à la voiture piégée contre une église aurait été déjoué ce matin à Sartrouville en région parisienne. Ce jeudi, l'association culturelle et caritative des Musulmans de Guyane, appelle à "annuler la fête Mawlid", qui était prévue ce week-end, en signe de solidarité avec les victimes de cet attentat.

 Alors que la France est une nouvelle fois touchée par le terrorisme islamique, l'association culturelle et caritative des Musulmans de Guyane, ne compte pas rester sans rien faire. Elle vient de publier un communiqué dans lequel elle "condamne avec grande vigueur" cet "acte barbare" commis ce jeudi matin à la basilique Notre-Dame de Nice. L'association qui représente quelques 800 Musulmans en Guyane, veut signifier sa solidarité envers les victimes du terrorisme.

Elle demande donc à tous les Musulmans de Guyane "en signe de deuil et de solidarité", à "annuler toutes les festivités de la fête de Mawlid, la fête de la naissance du prophète de l'islam" qui étaient prévues ce vendredi, samedi et dimanche. 

Ce jeudi, pas moins de trois attaques ont eu lieu ou ont été déjouées dans l'hexagone. Il y a eu l'attentat de Nice, qui a fait trois morts. À Lyon, un jeune Afghan a été arrêté alors qu'il brandissait un couteau de 30 cm. Enfin, les autorités ont annoncé avoir déjoué un attentat à la voiture piégé qui allait être perpétré contre une église à Sartrouville en banlieue parisienne. Une minute de silence a été observée ce matin à l’Assemblée nationale et au Sénat, dans la foulée de cette énième attaque meurtrière qui s'est produite à Nice. Le président de la République Emmanuel Macron a affirmé qu'il s'agissait d'une "attaque terroriste islamiste contre la France".

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
14 commentaires
4 commentaires
1 commentaire
A la une
1 commentaire
5 commentaires

Vidéos

Voir toutes les vidéos