• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS-DIVERS

Le voleur armé semait la terreur dans Kourou

S.R. Samedi 9 Octobre 2021 - 10h41
Le voleur armé semait la terreur dans Kourou
Au moins 5 vols au moyen d'un sabre lui sont reprochés dans la ville spatiale. - S.R.

 Un jeune de 19 ans a été interpellé mercredi par les gendarmes du PSIG de Kourou. Reconnu par plusieurs victimes, il a été placé en détention provisoire après plusieurs vols avec arme commis à la fin du mois de septembre, notamment au préjudice de jeunes collégiennes.

 Ce jeune majeur, habitant du quartier Saramaka, a mis les services de la ville spatiale en alerte pendant près de deux semaines. Errant dans le centre-ville avec un sabre, au moins 5 vols à main armée lui sont reprochés. Point commun : presque toutes les victimes sont des femmes, ou alors de jeunes collégiens et collégiennes. Le 23 septembre, il s’en était pris à une lycéenne en lui arrachant sa chaîne en or après avoir dérobé son vélo. Il récidivait quelques heures plus tard, à la tombée de la nuit, mais cette fois les cris de sa cible, une autre femme, le mettaient en fuite.

Le 24 septembre, sur les coups de 11h30, un jeune homme est agressé au niveau de la rue Bach, toujours dans la ville spatiale. Butin du vol : une trottinette électrique et une chaîne en or. Un témoin, qui tente de porter secours à la victime, est agressé avec un sabre. Bis repetita le 25 septembre où une femme est frappée avec un sabre pour qu’elle lâche son sac porté en bandoulière. Dernier fait reproché chronologiquement au maraudeur sabré : l’agression de trois collégiens et collégiennes sur l’avenue des îles le jeudi 30 septembre. Une liste suffisamment longue pour que la compagnie de gendarmerie de Kourou mette en place un groupe d’enquêteurs chargé de réaliser des opérations de contrôle de jour comme de nuit.

Après investigations, le jeune homme de 19 ans a été clairement identifié par les victimes, notamment grâce à des confrontations pendant l’enquête. Déjà condamné par la justice, il avait interdiction de détenir une arme. Chez lui, les enquêteurs ont pourtant retrouvé l’arme possiblement utilisée pour commettre les vols : un sabre. Après 48h de garde à vue, le mis en cause a été déféré devant le procureur de la République puis placé en détention provisoire, en vue d’un jugement en comparution immédiate le mardi 12 octobre. Le maire de Kourou François Ringuet a tenu à féliciter le travail accompli par les militaires de la compagnie de gendarmerie.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

g6d 09.10.2021

pendant ce temps là, Trop violans lutte contre la vaccination...

Répondre Signaler au modérateur
HIHIHI 11.10.2021

Oui il est plus facile d'impressionner le personnel de la croix rouge, de bloquer le pont le jour de la rentré...
Trop violans mais pas trop courageux.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
28 commentaires
9 commentaires
A la une
8 commentaires