France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
KOUROU

Le taxi clandestin roulait dans une voiture volée

Vendredi 6 Septembre 2019 - 04h30
Le taxi clandestin roulait dans une voiture volée
Le Taurus retrouvé par les gendarmes de Kourou. - DR

Un taxi clandestin a été arrêté à Kourou alors qu'il roulait dans une voiture volée. Une arme de poing a été retrouvée dans ses affaires alors qu'il était avec des collègues, au moment des faits.

Jeudi dernier, un contrôle coordonné de la gendarmerie et des douanes à Kourou a porté ses fruits. Aux alentours de 22h40, le comportement suspect d’un automobiliste a attiré l’attention des forces de l’ordre, qui ont décidé de procéder au contrôle du véhicule et de ses occupants. Il y avait trois personnes dans l’habitacle. Lors de la fouille, les gendarmes ont retrouvé des munitions de calibre 40 et quelques grammes de cannabis. En ratissant en amont du contrôle, les militaires ont découvert une arme de poing — un Taurus — du même calibre que les munitions.

Lors des vérifications d’usage, il est apparu que le véhicule était signalé volé et que l’un des trois occupants était recherché dans le cadre d’un cambriolage commis sur le secteur de Matoury. Les trois individus ont alors été placés en garde à vue dans les locaux de la brigade territoriale autonome (BTA) de Kourou, et l’enquête a été confiée au pool judiciaire renforcé par la brigade de recherches kouroucienne. Voleur, passeur et taxi clandestin…

Véhicule volé

Les investigations ont permis de démontrer que le conducteur exerçait illégalement l’activité de taxi et qu’il conduisait un véhicule volé.

Son passager a reconnu faire des allers-retours entre Cayenne et le Suriname pour transporter des produits illicites. Il a de plus reconnu être le détenteur de l’arme et des munitions découvertes.

Ces deux personnes, défavorablement connues de la justice ont été déférées devant le procureur de la République à Cayenne, en vue d’être jugées en comparution immédiate. Le passager arrière, d’origine surinamienne et en situation irrégulière, a, lui, été envoyé au centre de rétention administrative (CRA) de Matoury, en vue de sa reconduite à la frontière. Pour le commandant de la compagnie de gendarmerie de Kourou, le chef d’escadron Arnaud Amestoy, cette enquête prouve une nouvelle fois que « la coopération en inter-administrations donne de bons résultats ».

S. M.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

xxl 06.09.2019
BOF C' LA DEBROUIL

Il roule une voiture empruntée, il a un révolver pour se défendre sur une route dangereuse d'un bout de saint-george à l'autre bout de saint-larent absent des saints, les quelques grammes de canabis pour combattre la peur, ou est le problème ?pourquoi perdre son temps à écrire çà ,.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
5 commentaires
A la une