Le « président des barrages » derrière les barreaux

Dans le cadre de l'affaire de corruption à la préfecture, Bertrand Moukin a été mis en examen hier par un juge d'instruction pour corruption active, corruption passive, aide au séjour irrégulier d'étrangers en bande organisée, faux et usage de faux, blanchiment d'argent et association de malfaiteurs. Placé en garde à vue mardi avec huit autres personnes dont quatre fonctionnaires de la préfecture, Bertrand Moukin a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Des aveux qu'il a renouvelés,...

France-Guyane 661 mots - 23.06.2017
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir