France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Le policier interpelle un voleur, il est placé en garde à vue

Bernard DORDONNE Mardi 12 août 2014

Comment réagir si on surprend un voleur à son domicile ou chez le voisin ? Cette question tourmente de nombreuses personnes surtout lorsque l'on a une connaissance qui a eu des problèmes avec la justice après avoir voulu défendre son bien. Joseph en a payer les frais.

Joseph, un fonctionnaire de police nationale s'est retrouvé placé en garde à vue pendant huit heures parce qu'il est intervenu, armé d'un fusil, au domicile de sa voisine, victime d'un cambriolage en son absence. « Je raconte mon histoire pour prévenir les citoyens sur la façon de réagir s'ils sont témoins d'un cambriolage » , indique le policier.
Ce jour-là, le policier ne travaille pas. Il est chez lui dans la commune de Matoury. Son beau-frère l'appelle pour l'avertir que la maison de la voisine est anormalement ouverte. « J'ai jeté un coup d'oeil depuis ma clôture, j'ai vu un casque de moto. J'ai pris mon fusil avec des balles en caoutchouc et j'ai demandé à mon beau-frère d'avertir les gendarmes. En arrivant devant la maison, j'ai été surpris par l'un des cambrioleurs qui en sortait. J'ai eu un tir réflexe qui l'a touché à l'épaule. »
Les deux individus se réfugient à l'intérieur et tordent une porte en fer forgé. « Lorsque j'ai fait le tour pour les empêcher de défoncer la porte en bois, ils ont pris la fuite par le fenêtre d'où ils étaient entrés. Je les ai ai poursuivi sur 200 mètres en tirant deux coups de fusil en l'air pour finalement attraper l'un des fuyards. Il a été menotté par la police municipale de Matoury. »
SON FUSIL CONFISQUÉ
Lorsque les gendarmes sont arrivés j'ai donné mon nom, ma profession, mon grade et mon numéro de téléphone. » Les gendarmes embarquent le voleur et demandent à Joseph de passer à la brigade pour donner son témoignage.
Plus tard, tandis qu'il aide sa voisine à réparer la porte en fer forgé, il a reçoit un appel des gendarmes lui demandant de venir avec son fusil.
C'est plein d'émotion et de colère que le policier raconte sa mésaventure. « Arrivé à la brigade, ils m'ont dit que j'étais placé en garde à vue pour violence avec arme sous décision du procureur de permanence et ils ont saisi mon fusil. Je ne comprenais pas. J'avais arrêté un voleur, je ne l'avais pas tué et pourtant j'étais traité comme un bandit » .
Après huit heures de garde à vue, et d'angoisse pour sa famille, Joseph est remis en liberté en attendant une décision du magistrat. Le procureur de la République finit par donner une suite favorable à la demande du fonctionnaire pour récupérer son fusil.
On peut interpeller une personne en flagrant délit mais...
« Tous citoyens a le droit d'interpeller une personne en flagrant délit » , explique Ivan Auriel, procureur de la République. « Il faut simplement respecter l'article 73 du code de procédure pénale sur la légitime défense. »
Le magistrat souligne que « la garde à vue est une mesure contrainte. Mais dans le cas de ce fonctionnaire de police, il s'agissait d'une mesure de protection du policier. Il a été en présence d'un avocat qui a démontré qu'il avait respecté toutes les mesures de la légitime défense. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
13 commentaires

Vos commentaires

Eng. LAFERRIERE 18.08.2014
Le zèle peut être un délit

Bonjour.

Après cela, le Tribunal de l’Injustice ne comprendra pas pourquoi personne ne s’est porté au secours de la victime.

Dans tous les cas, nous serons condamnés pour non assistance à personne en danger et si nous intervenons, nous serons condamné pour avoir usé de violence pour maîtriser l’agresseur quand ce n’est pas l’agresseur lui même qui portera plainte pour coups et blessures à son endroit.

Il nous faudra ensuite payer un avocat pour se défendre contre la mauvaise foi de l’évidence et payer également celui du voyou insolvable.

Ceci n’est pas une fable ; il n’y a pas de morale.

Eng. LAFERRIERE

Répondre Signaler au modérateur
kiki973 13.08.2014
Je ne peux pas réagir !

Je mets un mouchoir dans ma bouche et je pense qu'un jour les citoyens réagirons dans les urnes. Mais merde, je ne suis pas facho !

Répondre Signaler au modérateur
Georges de Cayenne 13.08.2014

Incompréhensible qu'un honnête et courageux (car je sais de qui je parle)citoyen comme Joseph ait pu être retenu 8 heures sur demande du procureur. Qu'il soit entendu sur les fait, c'est tout à fait normal, mais 8 heures alors que les faits sont "carrés", non. En plus; il avait pris le soin de mettre du "Gomme-Cogne" dans son fusil, une munition non létale. Tout ce que je souhaite au Procureur, c'est qu'il se trouve dans le même situation ! On verra comment il réagira ! Aura-t-il le courage de Joseph au lieu de se contenter d’appeler la Police après s'être assuré qu'il ne risque plus rien ? S'il s'était mis dans la peau de Joseph, il n'aurait pas agi comme un petit "rond-de-cuir" pour prendre une décision propre à décourager tout bon citoyen de se porter au secours de son prochain. Quelle honte pour la Justice. Bravo Joseph !

Répondre Signaler au modérateur
gato 13.08.2014

Meme en service on vous apprend a ne pas jouer au héro....Quand on est en inferiorité numerique: on appel les renforts et on attend,c est comme ça!!! La il est seul, en tant que citoyen " lambda" et il fait completement le contraire...pfff
La garde a vue ne remet pas en question son honneteté ou autres termes flatteur..
La loi interdit ce type d' expedition...point!!!cette loi est là pour eviter toutes derives...
Imaginez que les "voleurs" etaient tout simplement le fils ou autres membres de la famille ( de la victime) voulant saccager la maison pour X raison ( divorce, dispuste...)???

Les voleurs auraient ripostés avec autre chose que du "gomme cogne"...Ce cher Joseph " honnete citoyen" n aurait pas eu la chance de connaitre la garde à vue!

La quete aux bons points et autres felicitations poussent certains a des actes "heroiques" sans reflechir....


Répondre Signaler au modérateur
TOURNESOL 13.08.2014
HONTE

Que ce monsieur soit auditionné, soit; Qu'il se trouve en garde à vue 8 heures parce qu'il a, légèrement, blessé avec une balle en caoutchouc, un cambrioleur pris en flagrant délit, c'est une honte!!!!! HONTE à la justice qui privilégie tous ces voyous aux détriments des honnêtes citoyens; Si au gré de vos ballades en Guyane, vous croisez notre chère ministre et qu'elle soit approchable (car maintenant fini les ballades à vélo en toute liberté dans Cayenne!), pourriez-vous lui demander quel destin ce gouvernement réserve à ce pays?

Répondre Signaler au modérateur
Sacco 13.08.2014

OUI, cette affaire est révoltante mais elle ne doit pas pour autant étonner puisqu'elle est la résultante d'une politique éminemment laxiste.
Politique de surcroît validée par une certaine catégorie de magistrats pour qui le droit des voyous compte plus que de celui de leurs victimes et qui pratiquent régulièrement la non-sanction en multipliant rappels à la loi et autres convocations à des dates si éloignées qu'elles annihilent la notion de réponse judiciaire rapide et plus grave,qui exposent de fait les victimes à l'éventuelle vengeance de leurs agresseurs.
Évoquons aussi certains jugements incroyablement cléments à l'égard d'individus pourtant ULTRA-récidivistes lesquels du même coup encouragés,n'hésitent pas a provoquer leur victime dès leur sortie du tribunal!
Que peut-il alors rester à la victime en dehors de gros doutes envers la "justice" ?
Et puis parfois,ces mêmes magistrats se montrent à contrario hyper rigoureux envers un citoyen qui a eu le courage d'intervenir afin d'interpeller 2 voleurs en action au motif qu'il a fait un bleu à l'épaule de l'un d'eux !
Vraiment,les gens du S.M remplaceraient avantageusement leur mur des cons par un autre baptisé "mur de la honte" car sans aucun doute leurs adhérents y bénéficieraient d'une place d'honneur !
Quand on songe que ces syndicalistes ont commis l’innommable en y faisant figurer Le père d'une jeune fille assassinée par une crapule RÉCIDIVISTE et qu'ils se prétendent garants des libertés, ça me laisse rêveur pas vous

Répondre Signaler au modérateur
Badaw 13.08.2014

La France tu m'éclates, je suis plie et j'ai mal au ventre tellement je meurs de rire!
Justice 0

Répondre Signaler au modérateur
jl06 12.08.2014
Il faut le décorer

Quelle honte de la part de notre soit disant justice. Que la véracité des faits soit vérifiée c'est normal. Mais de là à le mettre en garde à vue il ne faut pas qu'on s'étonne ensuite qu' une telle mesure aboutisse à des agressions dans l'indifférence des témoins. Pour peu que l'agresseur soit blessé c'est vous qui allez en garde à vue en voulant défendre la victime. C'est une honte pour notre société. Comment un Procureur ne peut-il pas penser à l'impact sur la société des décisions qu'il prend.

Répondre Signaler au modérateur
pa gain nom 12.08.2014
Comment réagir si on surprend un voleur à son domicile ou chez le voisin ?

reponse : rien
il suffit d'attendre et de laisser les voleurs faire leur travail, c' est tellement plus simple de rester statique, c' est pas comme si c'etais chez nous après tout.
a en croire la justice, il faut faire l'autruche, un acte courageux mais les problèmes avec la justice sont très frustrant...

« Il faut simplement respecter l'article 73 ... » 73 comme par hasard !coïncidence ?

Répondre Signaler au modérateur
aucun 12.08.2014
les mots ont un sens !

c'est la tournure qui me rend malade "violence avec arme" ! il doit exister une façon de commencer une investigation sans systématiquement inculper la victime ou le citoyen courageux ! une inculpation mettant en cause les voleurs pour changer ! ce procureur est une honte pour sa profession et notre département, démission ! et ce policier pour sa part est un exemple pour tous (policiers comme citoyens), j'espère que sa hiérarchie saura le décorer comme il se doit ! car c'est ça le début de la résistance contre cet état totalitaire et la prétendue "justice" à sa solde ! aux armes citoyens !

Répondre Signaler au modérateur
A la une
2 commentaires