France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Justice

Le différend de voisinage se termine par des coups de feu : un mineur devant le juge des enfants

SH Jeudi 30 Avril 2020 - 19h36
Le différend de voisinage se termine par des coups de feu : un mineur devant le juge des enfants
Lors de son arrestation, mardi, l'auteur des coups de feu n'a opposé aucune résistance - Photo d'illustration

La police nationale a arrêté, mardi, en début d’après-midi, à Cayenne, un mineur auteur de violences par arme à feu dans la nuit de dimanche à lundi.

Les faits se sont déroulés dimanche soir, vers 23h30, dans le quartier Chicago, à Cayenne. A l’origine de cette affaire qui s’est terminée par plusieurs coups de feu qui ont blessé deux hommes, un différend de voisinage.
Vers la fin de soirée, un homme s’en prend à son voisin. Son frère, mineur, âgé de 16 ans, qui assiste à la scène, décide de s’en mêler et de porter assistance à son aîné.
Il se saisi alors d’une arme de poing qu’il avait sur lui et tire en direction du voisin, qu’il blesse et à qui il sera notifié plusieurs d’ITT. Au moins deux autres coups de feu partent. L’un d’eux atteint… son frère qui était placé derrière la première victime. Un troisième finira sa course dans le mur d’une maison voisine. Les deux victimes sont hors de danger.
L’auteur des tirs a pris la fuite après les faits. Les enquêteurs l’ont rapidement retrouvé et interpellé mardi. Il n’a opposé aucune résistance lors de son arrestation. Le mineur a été présenté au juge des enfants cet après-midi. L’audience devait se terminer par sa mise en détention provisoire par le juge d'instruction.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

den97300 01.05.2020
Mineur armé ....

La crise sanitaire actuel ne doit pas nous faire oublier la situation d'urgence et de violences publiques que connaît la Guyane. Les mineurs sont armés et cela ne choque plus. Beaucoup de personnes sont armées et cela ne choque plus. Les armes circulent facilement et cela ne choque plus. On craignait déjà de sortir de chez soi, peur de se faire braquer, on craint maintenant de sortir, peur de tomber malade. On a un souci avec quelqu'un ? Vaut mieux ne rien dire, baisser la tête, rentrer la queue et rentrer chez soi de peur de se retrouver face à une arme à feu. Est ce acceptable ??? Non pas acceptable mais ça ne choque plus.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
3 commentaires
A la une
4 commentaires