France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
SAINT-GEORGES

Le corps de l’épicier de Camopi repêché

Samir MATHIEU Mardi 16 juillet 2019
Le corps de l’épicier de Camopi repêché
C'est ici à saut Kachiri sur l'Oyapock, qu'a eu lieu le drame. - DR

Le corps de Romanic Sannier a été repêché hier matin. L’épicier de Camopi, âgé de 35 ans, était porté disparu depuis dimanche après-midi. Sa pirogue s’est renversée après une panne moteur, juste avant le saut Cachiri (notre photo), à quelques kilomètres de Saut-Maripa, au sud de Saint-Georges. Quatre passagers étaient tombés à l'eau. Ils ne portaient pas de gilets de sauvetage et Romanic Sannier ne savait pas nager.

D’importants moyens ont été déployés pour le retrouver avec l’hélicoptère Dragon 973, la gendarmerie et avec le renfort de légionnaires en poste dans le secteur, qui étaient venus prêter main forte aux secours.

« Romanic Sannier était père de deux enfants, âgés de 7 et 3 ans », précise le maire Joseph Chanel, qui souligne « l’investissement » de ce trentenaire dans la vie de la commune. Romanic Sannier était venu par amour à Camopi. Ce Guadeloupéen d’origine était DJ à Paris. C'est là qu’il a rencontré sa compagne, originaire de Camopi. Et c’est pour fonder un foyer avec elle qu’il est venu vivre à Camopi.

Il s’agit du second décès brutal touchant des jeunes habitants de Camopi depuis le début de l’année. Au premier trimestre, le compagnon d’une adjointe à la mairie est mort, poignardé par un voleur, à Oiapoque (Brésil).

Samir MATHIEU

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une