France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
CAYENNE

Le cadavre d'un adulte retrouvé à la décharge

S.R. Jeudi 24 octobre 2013
Le cadavre d'un adulte retrouvé à la décharge
Les policiers ont délogé hier midi une vingtaine de personnes qui s'étaient installées dans la décharge (SR)

Un corps pas encore identifié a été découvert hier à la décharge des Maringouins.

C'est vers 8 h 30, hier matin, que le corps sans vie d'un homme a été découvert à la décharge des Maringouins, à Cayenne. La police s'est rendue sur place et a ouvert une enquête pour déterminer les causes du drame.
Hier, en fin de journée, on ne savait toujours rien sur ce qui avait pu causer le décès de cet homme. D'ailleurs, son identité n'avait toujours pas été établie. « Un bulldozer est passé dessus. L'homme sera difficile à identifier » , expliquait le procureur Ivan Auriel. Une autopsie sera pratiquée pour déterminer les causes de la mort. La date n'avait pas été fixée hier soir.
Hier midi, plusieurs voitures se sont rendues à la décharge. Les policiers ont délogé une vingtaine de Brésiliens qui s'étaient installés là et avaient construit des cabanes. Ces personnes, décrites comme étant des « chiffonniers » par les forces de l'ordre, recherchent parmi les ordures des objets qui pourraient avoir de la valeur qu'ils pourraient revendre. Le défunt aurait été l'un de ces « chiffonniers » . Jointe hier midi, la gérante de la décharge n'a pas souhaité réagir.
Toujours rien sur le nourrisson
Le 27 avril 2012, un nourrisson était découvert à la décharge des Maringouins. C'était deux femmes, qui « travaillaient » sur la montagne de déchets, cherchant des objets de valeur qu'elles pourraient revendre qui avaient fait la découverte. Comme hier, un bulldozer était passé sur le corps, le mutilant. Une information judiciaire avait été ouverte. L'autopsie n'avait pu déterminer l'origine de la mort de ce nourrisson qui n'avait que 28 jours. Selon le procureur, les parents du nourrisson n'auraient toujours pas été identifiés. S.R.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
A la une