France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Le bureau du maire de Kourou saccagé

Lundi 16 septembre 2019
 Le bureau du maire de Kourou saccagé
Le bureau de François Ringuet, hier matin / photo AP - Aurélie Ponsot

Les bureaux de François Ringuet, de sa directrice de cabinet, du service communication et de son secrétariat ont été visités durant le week-end. Les malfaiteurs cherchaient visiblement des objets ou des papiers bien précis, puisque des fouilles ont été constatées.

À six mois des élections municipales, François Ringuet est-il victime d’une tentative d’intimidation ? C’est le sentiment du maire de Kourou, après que son bureau et ceux de ses plus proches collaborateurs ont été visités, durant le week-end.

Hier à 7 heures, la femme de ménage de la mairie a découvert les bureaux du cabinet du maire saccagés, suite à une intrusion par effraction. Son bureau, celui de sa directrice de cabinet, celui du service communication et celui de son secrétariat sont concernés. Les tiroirs, les placards, tout a été fouillé et renversé.

Le ou les visiteurs se sont introduits par la fenêtre du bureau de la directrice de cabinet, forcée au pied de biche. Son accès est facilité par un muret en contrebas, ont constaté les techniciens en identification criminelle de Cayenne et les gendarmes de Kourou venus recenser les dégâts et effectuer des prélèvements.

Aucun objet n’a été déclaré volé ni par les employés ni par le maire. Les ordinateurs, les téléphones et autres objets de valeurs étaient toujours à leur place. L’état des lieux et l’inventaire des effets se poursuivent, toutefois.

En revanche, il ne s’agit pas d’un acte de pur vandalisme, puisque des fouilles ont été constatées. François Ringuet a réagi : « Je condamne fermement ces actes de violence à mon encontre, visant également l’intimidation du personnel de mon cabinet. À quelques mois des élections municipales de mars 2020, on cherche à me déstabiliser par tous les moyens, puisque ce cambriolage traduit en réalité les nombreux messages d’insultes, d’incivilités, dont je fais l’objet depuis quelques semaines […] Rien, absolument rien ne justifie que l’on cambriole le bureau d’un maire, élu de la République. »

Aurélie PONSOT

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une
2 commentaires