France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
cayenne

La victime était professeur au lycée Michotte

Mercredi 12 juin 2019

L’enquête sur l’homme retrouvé mort, dimanche vers 22h30, dans son véhicule à la cité Jasmins à Cayenne a ému de nombreuses personnes du quartier. Hier matin, l’émotion était grande dans la cité comme dans la communauté du lycée Michotte de Cayenne où travaillait la victime.

Joël Kancel, 48 ans, était professeur d’électrotechnique au lycée Michotte depuis de quatorze ans. Certains collègues enseignants nous ont déclaré que Joël Kancel était un professeur extrêmement discret mais toujours jovial. D’autres parlent de lui comme d’un militant engagé. Il était toujours présent dans les combats pour la Guyane .

Une minute de silence en forme d’hommage a été respecté hier à 9 heures, par les enseignants et le personnel du lycée professionnel Michotte.

Sur les faits, plusieurs riverains parlent d’un couple orageux. La compagne avait déjà déposé au commissariat de Cayenne plusieurs plaintes et des mains courantes pour violence de la part de son mari. Certaines personnes ont confié que la compagne était une femme battue. L’enquête des policiers devrait permettre d’en savoir plus.

Selon les témoins, avant les faits, une grosse dispute a éclaté couple devant le libre-service du quartier.

C’est aux environs de l’épicerie que la victime a reçu le coup de couteau, toujours selon des témoins. Blessé grièvement, Joël Kancel a réussi à regagner sa voiture garée près de chez lui. Une fois derrière le volant, il s’est écroulé à l’intérieur. Le médecin du Smur a déclaré son décès sur place.

Sa compagne âgée de 42 ans, auteure présumée du coup de couteau au thorax de son compagnon, a passé, hier, sa première journée de garde à vue. Elle sera déférée demain devant le juge d’instruction qui devrait la mettre en examen pour meurtre.

B. D.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une
5 commentaires