France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Faits divers

La police disperse près de 300 personnes réunies pour des fêtes tardives à Cayenne

SH Lundi 25 Mai 2020 - 19h20
La police disperse près de 300 personnes réunies pour des fêtes tardives à Cayenne
Dimanche soir, rue Ernest-Prévôt, à Cayenne, côté Village chinois, la sono crachait plusieurs centaines de watts… - Capture d'écran réseaux sociaux

Deux soirées, une avec 200 personnes et l'autre avec moitié moins de monde, ont fait beaucoup de bruit dimanche soir à Cayenne.

La police nationale a dû intervenir à plusieurs reprises dimanche soir pour mettre fin à deux soirées improvisées sur la voie publique.

La première se déroulait du côté de la résidence Novaparc, quartier Raban. Là, une centaine de personnes étaient réunies… elles n'ont opposé aucune difficulté à rentrer chez elles et à mettre fin aux festivités.

Mais c'est du côté de Chikago, au Village chinois, que les fêtards, deux fois plus nombreux, et plus récalcitrants, ont opposé un peu de résistance aux forces de l'ordre qui leur ont demandé d'arrêter le bruit et d'évacuer les lieux.
Riverains excédés
Selon un témoignage d'un riverain, la soirée a démarré vers 18 heures, rue Ernest-Prevot, à Cayenne…  il a tout d'abord jugé bon attendre 22h30 pour appeler la police municipale qui ne pouvait "pas intervenir seule par rapport au nombre important de personnes en infraction par rapport au couvre-feu préfectoral !", selon la réponse qui lui a été donnée. Une femme a ensuite tenté elle aussi d'appeller la police. Elle dit "en avoir marre. J'ai appelé la police qui m'a dit qu'ils n'avaient pas les effectifs pour intervenir. Il faut que le maire de Cayenne fasse quelque chose. Ce sont les gens qui arrivent en Guyane qui font la loi ici."

Finalement, c'est la police nationale qui réussira à mettre fin à la soirée, avec quelques oppositions, qui s'est tout de même prolongée… jusque vers 2 heures, selon un autre témoignage. Plusieurs infractions ont été relevées notamment concernant la sono, pour tapage nocturne, mais aussi la vente illégale de boissons dans la rue à une heure très tardive, à même le camion.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
7 commentaires

Vos commentaires

Etoile Piti 26.05.2020
Covid toujours!

Le problème, c'est de croire que ce sont les autres, ou la facilité de croire que ce sont des personnes qui viennent d'ailleurs.... Le problème, c'est qu'aujourd'hui, tous les habitants qui vivent en Guyane doivent comprendre leurs responsabilités. Tellement de monde qui ne respecte plus les distanciations, gestes barrières, port du masque, et ne pas se réunir massivement.... Le Covid est bien là, et c'est maintenant que le danger est de plus en plus important... quelque soit ta culture, ton mode de vie, ton lieu de vie et ton origine.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 26.05.2020

Honteux à tous les niveaux

Répondre Signaler au modérateur
dogs 26.05.2020

Rue Ernest Prévot face à l'Amapa, cet immeuble squatté et abandonné par ses propriétaires depuis de nombreuses années car non conforme. L'immeuble derrière n'est guère mieux. Quelle tristesse ce Cayenne!!!

Répondre Signaler au modérateur
roots973 26.05.2020

Y a vraiment des gens qui ont une case en moins ... je sais pas ...faut dire ce qui est ...
mais oui ou est la police pour faire respecter le couvre feu ,quand on veut les voir ils sont jamais la..

Répondre Signaler au modérateur
fakarangi 26.05.2020

C'est ce qu'ont enduré toute l'année les riverains de l'école Jean Macé avant le confinement et le tout avec la bénédiction de madame le maire

Répondre Signaler au modérateur
starlette973 26.05.2020

Cayenne est dans un désordre sans nom. Aucun respect des règles, des lois.... D où que l on vienne on peut faire ce que l on veut....la fête jusqu'à pas d'heure sans que l on ne soit inquiété fermement....la ville est sale pardonnez du peu mais cela est affligeant de voir tant de détritus qui jonchent le sol... près des commerçants chinois des regroupements de personnes alcoolisées....des femmes qui ont leur place reservée devant ces libres services pour ces jeux d argents bolettes sans que la mairie ne fasse strictement rien.....où en est le pouvoir de police de la mairesse? aux orties..... Quand est ce que cayenne deviendra une ville capitale où l état de droit est appliqué....

Répondre Signaler au modérateur
Nespresso 26.05.2020
Tout est dit

Voilà, tout est dit dans l'article. C'est la Guyane... C'est la police... C'est la racaille.
De quoi méditer lors du prochain confinement qui ne va pas tarder à pointer son nez.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
A la une