La mule relaxée à cause d'une erreur de la Paf

TRIBUNAL. Mercredi, un prévenu de 27 ans était jugé en comparution immédiate au tribunal de Cayenne pour avoir emprunté le nom de quelqu'un, ainsi que pour transport et détention de stupéfiants. Le ministère public a requis contre lui un an de prison, mais il a été relaxé par les juges, son avocate ayant soulevé des nullités dans la procédure.
L'homme a été interpellé le 4 mai à l'aéroport Félix-Éboué par les fonctionnaires de la Police aux frontières (Paf). Lorsqu'il...

France-Guyane 273 mots - 03.06.2016
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir