La bataille contre l'orpaillage illégal n'est pas gagnée

Le bilan 2016 de la lutte contre l'orpaillage illégal n'est pas satisfaisant, mais il n'est pas non plus décevant, selon les autorités. Le préfet Martin Jaeger s'est appuyé sur les chiffres diffusés par l'état-major : sur l'ensemble de la Guyane, 302 sites illégaux d'orpaillage étaient actifs fin décembre. Il y en avait 371 en 2015.
D'une année à l'autre, les résultats sont stables mais sur le plus long terme, la tendance est à la baisse. En 2013, 493 sites étaient...

France-Guyane 724 mots - 14.01.2017
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir