France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
disparition

L’un des derniers combattants de la guerre d’Indochine nous a quittés

Mercredi 09 octobre 2019
 L’un des derniers combattants de la guerre d’Indochine nous a quittés
L'adjudant chef Gratien Stanislas Lannou, en 2013 - DR

Samedi, l’adjudant chef Gratien Stanislas Lannou, né le 13 novembre 1924 à Rémire-Montjoly, nous a quittés à l’âge de 94 ans. Engagé volontaire en 1946, il a participé aux combats en Indochine et à la guerre d’Algérie où il fut blessé.

Il a 29 ans quand il arrive en Indochine et est affecté au 28e Bataillon de marche des tirailleurs sénégalais. Il y séjourne du 8 mai 1954 au 14 janvier 1956 au sud de la Cochinchine. Ses états de service lui valurent la médaille militaire, en 1962, la croix du combattant et la croix du combattant volontaire. En 1979, il fut nommé chevalier de l’ordre national du Mérite.

De retour en Guyane, après sa carrière militaire, Gratien Stanislas Lannou s’est engagé dans la vie associative. Il a adhéré à plusieurs associations du monde combattant et répondait toujours présent aux cérémonies et autres manifestations mémorielles. Il était l’un des derniers combattants de la guerre d’Indochine résidant en Guyane auxquels un hommage a notamment été rendu en début d’année (Lire FA Guyane du 21 mai). Après la disparition de l’ancien combattant Raymond Parsemain vendredi, le monde combattant local est à nouveau endeuillé.

A. G.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
A la une