France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

L’histoire du terrain du squat Manguiers

Mercredi 11 décembre 2019
L’histoire du terrain du squat Manguiers
Certains occupants résident au Manguiers depuis plus de 30 ans. - Angelique GROS

René Gustave, gérant de la société immobilière Estliz, explique qu’à l’origine plus de la moitié de ces terrains appartenaient à son grand père, Félix Damas. « Il en a été exproprié contre un arrangement financier avec l’état et le département à l’époque de la construction du port de Dégrad-des-Cannes (dans les années 1970, ndlr). Les terrains où se situe le squat Manguiers ont été rachetés par le conseil général et de l’autre côté de la route, côté mer, par l’état. Au décès de mon grand-père, mon père en est devenu propriétaire et héritier, tout comme moi. 30 ans plus tard, j’ai mis le conseil général devant une situation de rétrocession légale et il a dû me revendre le terrain. J’ai quand même eu à payer 2,4 millions d’euros pour retrouver un bien qui était un bien familial à l’époque. […] Nous avons pris l’option de demander les terrains que le conseil général avait aussi à côté pour compenser l’état du terrain de mon grand-père par rapport à son occupation. » Raymond Abchée s’est ensuite associé à René Gustave. Quand à certaines familles qui ne sont pas encore expropriées, ce dernier explique que « le conseil général m’a demandé une attention toute particulière à l’époque car ce sont des familles «  guyanaises  » dont les parents déjà étaient installés là, qui sont installées depuis très longtemps. Mais ça ne leur donne pas pour autant la propriété du terrain. »

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
4 commentaires
A la une