« L'enseignement va droit dans le mur »

Selon vous, est-il nécessaire d'avoir un recteur d'origine guyanaise ?
Le problème n'est pas de savoir si le recteur est guyanais ou pas, mais bien s'il reconnaît que le système est malade et qu'il va falloir agir. Aujourd'hui en Guyane, il y a 10 000 enfants entre 6 et 16 ans qui ne vont pas à l'école et ce chiffre ne va cesser d'augmenter. On est en difficultés depuis des années, mais là, on est dans le mur. Nous avons déjà des Guyanais parmi nos inspecteurs. Leur mission...

France-Guyane 337 mots - 27.01.2017
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir