• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
GUYANE

L'avocat de Paul Dolianki "ne doute pas un instant de son innocence"

Samir MATHIEU Lundi 17 Août 2020 - 11h29
L'avocat de Paul Dolianki "ne doute pas un instant de son innocence"
Maître Patrick Lingibé est l'avocat, avec son homologue Avi Bitton, de Paul Dolianki - Samir MATHIEU

 Maître Patrick Lingibé, l'avocat de Paul Dolianki, fait le point sur l'affaire qui touche son client. Le maire d'Apatou a été arrêté et placé en garde à vue samedi après que les douaniers ont découvert 2,5 kilos de cocaïne dans l'une des valises qu'il transportait. "Je ne doute pas un seul instant de son innonce" explique maître Lingibé ce lundi. Explications.

 L'affaire Paul Dolianki n'en finit pas de faire réagir. En Guyane, comme au niveau national, le maire d'Apatou est sous le feu des projecteurs depuis qu'il a été arrêté samedi à son arrivée à Orly après que les douaniers aient retrouvé 2,5 kilos de cocaïne dans l'une des valises qu'il transportait (lire ici).

Sa garde à vue a été prolongée par les policiers de la brigade des plates-formes aéroportuaires de l'Office anti-stupéfiants (OFAST) à Roissy. "C'est normal. ça permet de mener les investigations" explique ce lundi son avocat guyanais, maître Patrick Lingibé.

Celui qui est aussi le bâtonnier de l'ordre des avocats de Guyane, explique pour France-Guyane la situation de son client : "il est serein et va bien" entame d'entrée de jeu, maître Lingibé. "Il n'était absolument pas au courant du contenu illicite qui se trouvait dans la valise" rajoute son conseil. "La seule chose qu'il savait c'est qu'il y avait des vêtements et des bouteilles de rhum".

Le maire d'Apatou "est tombé des nues" lorsque les douaniers ont découvert le faux-fond. "Tout cela s'est passé lors d'un banal contrôle de routine et M. Dolianki n'a émis aucune protestation à ce que cette valise soit fouillée" rappelle maître Lingibé. Et de préciser : "il a de suite coopéré avec les douaniers puis avec les enquêteurs" en charge de l'affaire. "Il est confiant quand à l'issue de cette affaire et est particulièrement embêté de ne pas avoir pu aller défendre les dossiers de sa commune au ministère de l'intérieur"  complète son avocat.

Maître Lingibé n'est par ailleurs pas convaincu par l'hypothèse d'un piège qui a pu être évoquée sur les réseaux sociaux : "si jamais c'était un piège, ceux qui l'auraient tendu, seraient complices" prévient le conseil guyanais. "Je ne doute pas un instant de sa bonne foi et de son innocence" confie Patrick Lingibé. Et de conclure par un conseil avisé : "ne jamais accepter de valise de quiquonque lors d'un trajet en avion".

La valise justement... elle a été confiée à Paul Dolianki par un couple d'amis proches. Ils travaillent tous deux dans l'Education nationale. La femme est une ancienne CPE d'un des collèges de Saint-Laurent du Maroni, où elle réside. Son nom a déjà circulé sur les réseaux sociaux. Contrairement à ce qui a d'ailleurs pu être partagé sur ces mêmes réseaux sociaux, aucune perquisition ni garde  à vue n'a encore eu lieu à Saint-Laurent. L'enquête est menée par le parquet de Créteil.
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

tronoki 17.08.2020

"L'avocat de Paul Dolianki "ne doute pas un instant de son innocence""
D'une part c'est bien normal vu que c'est son avocat. D'autre part c'est bien le seul !

Répondre Signaler au modérateur
caracara 17.08.2020

On nous serine sans arrêt qu'il ne faut pas accepter les bagages d'autres personnes quand on prend l'avion. Je pense que ce monsieur doit avoir connaissance de ce conseil, non? Alors pourquoi a-t-il pris un tel risque?
Il faut arrêter de nous prendre pour des jambons!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
1 commentaire
3 commentaires
A la une

Vidéos

Voir toutes les vidéos