• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Info France-Guyane/Faits-Divers

Keshore «Andy» Ramkaran décède après une attaque à main armée dans sa boulangerie

La rédaction Mercredi 10 Août 2022 - 08h26
Keshore «Andy» Ramkaran décède après une attaque à main armée dans sa boulangerie
Keshore «Andy» Ramkaran et sa campagne Youbise Bogé. - DR

Une quatrième attaque à main armée contre l'entrepreneur s'est produite ce matin à 7h22 à Matoury dans sa boulangerie. Une fois de trop pour l'homme d'affaires.

Le propriétaire de la boulangerie située à Cotonnière Est dans la nouvelle galerie commerciale de Matoury a été attaqué ce matin, à 7h22 précise, dans son établissement, avec une arme à feu. Keshore «Andy» Ramkaran a été touché par deux balles au thorax. Il était en arrêt cardiaque respiratoire. Les tentatives de réanimation ont échoué.
La gendarmerie ne confirme pas l'identité de la victime mais confirme une blessure par balle dans la boulangerie liée à un braquage. Les forces de l'ordre étaient encore sur place quand nous les avons contactées.
A 8h30, une autre source, très proche de la victime, évoque au téléphone le possible décès de l'homme d'affaires. L'information nous a ensuite été confirmée par une source officielle.
France-Guyane avait rencontré la victime dernièrement qui disait avoir échappé à trois tentatives de meurtre. Pour l'entrepreneur, il s'agissait d'une vengeance d'un membre rapporté de sa famille et nullement un règlement de compte crapuleux lié à un quelconque trafic (à lire ici).
Une des voitures de M. Ramkaran après une tentative de meurtre avant les grandes vacances au croisement de la Cotonnière et de la RN1. - Archives


Les suspects ont pris la fuite. De leur côté, la gendarmerie affirme avoir déployé beaucoup de moyens pour résoudre l'affaire. Des hélicoptères de gendarmerie survolaient même l'ile de Cayenne dans la foulée de cet événement.

"Abasourdi, ému et triste"
Il faut que l’État comprenne qu’il est d’une nécessité absolue de mettre en œuvre des moyens pour lutter contre la violence, contre ce fléau d’insécurité qui sévit dans le péyi. On connaît les grandes lignes de ces problématiques, c’est la prolifération des armes. Nous avons aussi des personnes qui viennent sur le territoire sans aucun contrôle. Quand les recherches commencent, les personnes sont difficilement traçables et les enquêtes n’aboutissent pas. Mais aussi le nombre insuffisant de personnels de sécurité dans les zones rurales. “ a raconté Serge Smock, maire de la commune de Matoury et président de la CACL, en direct sur Radio Péyi.

"C'est abasourdi, ému et triste que nous apprenons la disparition d'un entrepeneur. [...] Aujourd'hui sa famille et ses proches pleurent un homme qui participait activement à la vie économique de la Guyane. " a déclaré Steve Roldan, président du syndicat des hôteliers restaurateurs cafétiers et discothècaires de Guyane.

A LIRE AUSSI : Le témoignage de l'avocate de Andy Ramkaram, Me Robo. "Les autorités ont été sourdes", juge-t-elle notamment.

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
3 commentaires
1 commentaire
3 commentaires
1 commentaire
A la une
1 commentaire