• S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
DANS LA TÊTE DE... (3/6)

« Je voulais le manger »

Pierre-Yves CARLIER Mercredi 24 juillet 2013
« Je voulais le manger »
Dessin inspiré de l'histoire de Jean-Maurice Arrondel, condamné en 2009 à huit ans de réclusion criminelle (Dan Leyla)

Jean-Maurice Arrondel, en plein délire psychotique, tue Laurent Ringuet, un taxico concurrent, le 5 août 2009 à Cayenne, et écope de huit ans de réclusion criminelle.

« Comment un individu qui n'a jamais fait parler de lui a pu commettre cet épisode ? » Ce15 avril 2011, les juges de la cour d'assises sont en pleine interrogation, au moment de juger Jean-Maurice Arrondel. Deux ans plus tôt, en plein Cayenne, il a tué Laurent Ringuet, qui faisait de la concurrence à son taxico. Une scène marquera longtemps les témoins : après l'avoir tué, il arrache l'oreille de Laurent Ringuet et ne la recrachera que plusieurs heures après.
En prison, Jean-Maurice Arrondel réfléchit beaucoup à son geste et à l'origine du conflit avec Laurent Ringuet qui a conduit au meurtre. « Je suis allé le voir. Je lui ai dit que je le considérais comme clandestin (sur la ligne de taxico Matoury-Cayenne où tous les deux travaillent). Je suis allé voir son père et lui ai dit de lui parler. » Le jour du meurtre, « il m'a mis un coup de poing à l'oreille. J'ai pris une arme dans le vide-poches. J'ai vu rouge. J'ai entendu une voix me dire : « Ne fais pas ça! » » S'ensuit une course-poursuite le long du canal Laussat et dans un magasin. Des coups de feu. Laurent Ringuet qui s'effondre : « Je l'ai fixé par terre. Je voulais le manger. Je lui ai mordu l'oreille et lui en ai recraché une partie. »
Le psychiatre Patrick Laurent a beaucoup travaillé sur le cas de Jean-Maurice Arrondel, cet homme « qui n'a jamais fait parler de lui » . « Dès le début, il regrette son geste. Il dit s'être senti agressé et s'être senti dépassé par la scène. Son état de conscience va s'altérer très vite. Il connaît un état psychotique bref [...] C'est quelque chose qui se déroule sans qu'on puisse l'expliquer. Il ne prend pas de produits psychotiques, n'est pas schizophrène. » Un peu parano : « Il avait l'impression que les gens parlaient de lui dans la rue ou qu'ils s'arrêtaient de parler quand il passait. » L'expert lui reconnaît « quelques traits obsessionnels et psychorigides : payer sa dette, être reconnu comme coupable, c'est très important pour lui. » Cet aspect de sa personnalité explique éventuellement la présence de l'arme dans sa boîte à gants : « Ça peut le rassurer. » Mais ce jour-là, les deux coups de poing de son adversaire, puis le premier coup de feu, ont probablement bouleversé son psychisme, selon le psychiatre : « (Jusqu'au coup de feu), on peut considérer que son discernement est altéré, de par sa sensibilité, son sentiment que la victime le persécute. Après les faits, au moment où il est interpellé, il est en train de vivre une bouffée délirante. Il est, dans ce cadre-là, un malade mental. » Il faudra qu'un médecin lui administre une piqûre de tranquillisant pour qu'il relâche l'oreille.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

radical 25.07.2013

miam, miam (la monnaie)

Répondre Signaler au modérateur
juju97320 25.07.2013
jamais satisfait

Je suis désolée mais je trouve ces articles très intéressants. On a tous entendu ces crimes sont savoir le comment du pour quoi et qu'est ce que l'accusé aeécopé...

Répondre Signaler au modérateur
lyan 24.07.2013

Ces articles réveillent de douloureux souvenirs pour les familles des victimes ...

Répondre Signaler au modérateur
rem973 24.07.2013

Je ne comprends pas quand cette période de vacance scolaire, nos pages vacances sont " DANS LA TETE D'UN MEURTRIER " vous ne trouvez donc pas d'autres sujets d'information !!???
Mettre en première page des criminels !!!
Pourquoi ne pas mettre en avant nos jeunes talents, sportif, entrepreneurs, étudiants.
Peut être que cela est moins vendeur !!!


Répondre Signaler au modérateur