• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS-DIVERS

Incendies en série à Cayenne, une nouvelle nuit de violences urbaines

S.R. Samedi 11 Septembre 2021 - 10h57
Incendies en série à Cayenne, une nouvelle nuit de violences urbaines
Cinq véhicules ont été incendiés sur le parking du rectorat, l'enquête a été confiée au STPJ. - S.R.

 La nuit a été une nouvelle fois agitée dans les rues du centre-ville et dans le secteur de Baduel. Plusieurs groupes de personnes, pour la plupart des jeunes, ont déclenché des incendies, barricadant certains secteurs pour se confronter aux forces de l’ordre. Des faits qui ne sont "pas du même acabit que ceux de la nuit du jeudi au vendredi" selon le procureur de la République Samuel Finielz. 

 Des carcasses de voitures calcinées, des façades de bâtiments endommagées, la toiture d’un bâtiment public de l’ONF brûlée… Ce samedi matin, les avenues de Cayenne offrent de nouveau un triste spectacle à leurs habitants. Tout au long de la rue des peuples autochtones, les traces des barricades brûlées, pour la plupart des poubelles et des palettes, maculent de noir le bitume.

Le quartier a été incendié à presque tous ses embranchements avec les rues adjacentes, se retrouvant en état de siège cette nuit. Comme hier, le mobilier urbain a également été pris pour cible. « Ça faisait au moins 3 ans que je n’avais plus vu ça ici » témoigne Mariana, habitante du quartier depuis près de 20 ans.

Pour la deuxième nuit consécutive, plusieurs groupes de jeunes se sont dispersés dans le centre-ville de Cayenne et dans le secteur de Baduel, sous le signe d’une nouvelle flambée de violences. De nombreux feux de poubelles et des incendies ont été déclenchés entre 00h30 et 3h30 du matin. Plusieurs secteurs de Baduel n’étaient pas accessibles pendant plusieurs heures. En cause, un incendie important sur le parking du Rectorat. Sur place, cinq véhicules ont été calcinés après une entrée par effraction. Le grillage est considérablement dégradé.
L'ONF et le Rectorat pris pour cible
« Il n’y a aucun élément de revendication sur l’incendie des véhicules, on peut s’interroger sur le fait que ce soit lié avec les revendications en lien avec la rentrée scolaire, mais il faut rester prudent » explique le procureur de la République Samuel Finielz. Une enquête confiée au service territorial de police judiciaire aura la charge de déterminer les mobiles de cet acte déterminé comme volontaire. Globalement, « on n’est pas sur des violences urbaines de l’acabit de la nuit dernière » poursuit le procureur de la République.

Quelques kilomètres plus loin, les locaux de l’ONF, route de Montabo, ont également été la proie des flammes cette nuit. A priori, l’incendie aurait été déclenché depuis l’intérieur et a considérablement détérioré la toiture d’un des bâtiments du service forestier. « Une expertise incendie est en cours dans le cadre de l’enquête » poursuit le procureur de la République, qui rappelle : « l’organisation d’une manifestation sans déclaration est punie de 6 mois d’emprisonnement. »

En marge de ces faits, un mineur a été interpellé par la police de Cayenne. Sa garde à vue a été levée en début de matinée du fait de l’insuffisance des charges.

Une nouvelle nuit de violences urbaines marquée par de multiples incendies. - D.R.


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
8 commentaires

Vos commentaires

HIHIHI 13.09.2021

Pas de commentaires de JAYJAY l'intellectuel incompris?

(ha, on me dis dans l'oreillette qu'il est à l'éléphant bleu dans une voiture aux vitres teintées près à dialoguer)

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 14.09.2021
arretez de

fantasmez sur moi. vous aimez les negs avec des tresse? paske mo pas negresse, mo neg. A moin que vous ne preferez les negs ? stop flashez sur moi, mo pas mak..mé!

Répondre Signaler au modérateur
HIHIHI 14.09.2021

Je suis certainement plus noir que vous JAYJAY.
Et oui JAYJAY on peut être noir et vous trouver ridicule

Répondre Signaler au modérateur
cap40 13.09.2021
UNE PARTIE....

Une partie de la jeunesse guyanaise s'amuse...les élus et responsables de tout crin sont muets:lamentable et pitoyable.

Répondre Signaler au modérateur
g6d 12.09.2021

Aucun élu guyanais pour condamner ces faits ? Il n'y a que les représentants de l'Etat pour le faire : bravo à nos élus qui n'ont aucun courage, ne décident de rien et réclament toujours de moyens !

Répondre Signaler au modérateur
bozo 11.09.2021

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
RAPHI 11.09.2021

pas de commentaires de trop violans ?

Répondre Signaler au modérateur
dny973 11.09.2021

Cayenne s'embrase.... et on nous parle toujours de crise sanitaire alors que pendant ce temps, les voyous de cités se sont alliés aux jeunes qui n'avaient pas classe. Maintenant, on fait quoi ? on se regarde ????? qui osera dire qu'il se sent en sécurité à Cayenne, de jour comme de nuit ??? Pas moi en tout cas. Avec ça, bonne chance pour reouvrir les bars et restaurants. Il y aura du monde c'est certain, mais encore plus de braquages, ça aussi c'est certain. Je suis défaitiste et pessimiste ??? non je dirai réaliste. Et je vous assure que j'aimerai profondément me tromper et que ça ne me procure aucun plaisir. Mon pays est déjà parti en couilles

Répondre Signaler au modérateur
g6d 11.09.2021

JJ5 va nous trouver une bonne raison pour justifier ces émeutes, nous n'en doutons pas. Est-ce que ceux qui agissent ainsi aiment la Guyane ou doivent la quitter ?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
17 commentaires
1 commentaire
A la une
1 commentaire
3 commentaires
3 commentaires