• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS-DIVERS

Ils échangeaient du crack contre des objets volés, huit personnes placées en détention provisoire

S.R. Mercredi 14 Avril 2021 - 14h17
Ils échangeaient du crack contre des objets volés, huit personnes placées en détention provisoire
Dix personnes sont mises en cause dans ce juteux trafic, huit ont été placées en détention provisoire. - D.R.

 Dix personnes ont été mises en cause dans un trafic de crack qui prenaient lieu et place avenue de la Liberté à Cayenne. Une bande qui procédait notamment en volant les effets personnels de toxicomane afin d’acquérir des doses destinées à la revente. Huit personnes ont été déférées la semaine dernière puis poursuivies devant le tribunal correctionnel. Audience le 8 mai.

 Fin octobre 2020, une enquête préliminaire était ouverte sous la direction du parquet de Cayenne suite aux déclarations d’une ancienne toxicomane qui souhaitait garder l’anonymat. Elle dénonçait “les agissements d’un groupe de malfaiteurs échangeant du crack contre des objets volés soit au cours de cambriolages, soit sur la voie publique au cours de vols avec violences et agissant avenue de la Liberté à Cayenne, dans des logements squattés” précise un communiqué du parquet en date de ce jour.

Suite à plusieurs opérations de surveillances et à des interpellations de toxicomanes en flagrant délit, ces premiers éléments sont corroborés par des déclarations de consommateurs qui précisent avoir été témoins ou victimes de violences et/ou de vols. Les principaux mis en cause retenaient “en gage”, utilisaient ou revendaient à l’insu des consommateurs les objets dérobés.

“Sur autorisation du juge des libertés et de la détention, quatre écoutes téléphoniques sont mises en place et de nombreuses interceptions faisant état d’achats et de reventes de produits stupéfiants (crack), d’échanges de produits stupéfiants contre des objets volés sont retranscrites” poursuit le communiqué.
27 victimes recensées 
Neuf personnes ont pour l’instant été interpellées et mises en cause dans ce trafic, une dixième est actuellement en fuite.
 
“Les perquisitions effectuées permettent de retrouver des objets volés dérobés à 27 victimes différentes, des produits stupéfiants dont du crack (44 grammes), de la cocaïne (80 grammes), la somme de 5000 euros en espèce et des munitions de calibre 9 mm (8 cartouches). De nombreux objets découverts au cours de ces perquisitions restent sans propriétaire identifié.” retrace le parquet de Cayenne.
Un juteux trafic
Une fois le modus operandi de la bande démasqué, les enquêteurs ont découvert le juteux profit du trafic de crack d’une part, puis des objets volés d’une autre. Les investigations ont également permis de dévoiler des envois de sommes d’argent importantes vers la République Dominicaine par le principal mis en cause et sa concubine, soit 49 000 euros cumulés sur un an. Huit personnes ont été placées en détention provisoire en l’attente de leur procès en comparution immédiate le 6 mai 2021. Un des mis en cause a fait l’objet d’une alternative aux poursuites.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
5 commentaires
5 commentaires
A la une
2 commentaires
5 commentaires
1 commentaire
2 commentaires