• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Il y a un an, la statue de Victor Schoelcher tombait de son socle

P.R Mardi 27 Juillet 2021 - 17h29
Il y a un an, la statue de Victor Schoelcher tombait de son socle
La statue de Victor Schoelcher sur la place du même nom à Cayenne a été déboulonnée le 18 juillet 2020. (archives FRANCE-GUYANE)

Un an après le déboulonnage de la statue de l'abolitionniste décrié, le geste n'a pas été revendiqué. À la mairie de Cayenne, on évite le sujet...

 Il y a un an, le 18 juillet 2020 précisément, la statue de Victor Schoelcher sur la place du même nom à Cayenne était déboulonnée. Un geste qui n’a pas été revendiqué depuis.

La statue, réalisée en 1896 par le sculpteur Louis-Ernest Barrias et classée monument historique, est la propriété de la ville de Cayenne. Ce sont ses services municipaux qui l’ont discrètement récupérée le jour même de son déboulonnage. Sollicités par notre rédaction, aucun élu de la ville n’a souhaité s’exprimer sur le sujet. On ne saura pas non plus où est conservée la statue. « C’est un sujet sensible », nous répond-on. À ce jour, aucun projet n’est à l’étude quant à une éventuelle réhabilitation de l’œuvre ou autre.

Le 1er juillet 2020, quelques jours avant son déboulonnage, la dite-statue avait d'abord été maculée de peinture rouge.
Elle était par conséquent surveillée par les forces de l'ordre, notamment depuis que des militants martiniquais en avaient déboulonné deux à l'effigie du même personnage le 22 mai 2020, jour de commémoration de l'abolition de l'esclavage dans l'île.

En décembre 2017, quelques mois après le mouvement social, cette statue fut « encagoulée ». Un vrai malaise entourait donc cette statue. En effet, la posture donnée y est (était?) celle de l’abolitionniste Schoelcher montrant la voie de la Liberté à un esclave affranchi qui semble épris de reconnaissance. À noter qu'une autre rue porte le nom de Schoelcher à Cayenne, et qu'un collège porte également son nom à Kourou.

La statue de Victor Schoelcher sur la place du même nom à Cayenne a été déboulonnée le 18 juillet 2020. (image : réseaux sociaux) -


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

g6d 28.07.2021

Comme d'habitude, les élus guyanais montrent qu'ils n'ont aucun courage. Que ce soit vis à vis de Schoelcher, de la vaccination, ils n'osent affirmer une position qui, quelle qu'elle soit, déplairait à certains. Ve sont ces mêmes elus qui demandent à avoir plus de pouvoir dans les décisions à prendre pour l'avenir de la Guyane. On est mal barré !

Répondre Signaler au modérateur
Georges de Cayenne 28.07.2021
Complexité ?

Schoelcher, dans son projet initial d'abolition de l'esclavage, avait prévu d'indemniser les futurs ex-esclaves, ce qui a été refusé par le gouvernement de l'époque qui a préféré n'indemniser que les propriétaires esclavagistes par craint d'une sécession. En 1849, 1096 personnes ont touché des indemnités. La liste est désormais disponible. Parmi les noms, on retrouve des noms de famille courant en Guyane. Faut-il aller les "déboulonner" ? L'histoire est complexe et les simplifications qui conduisent à des radicalisation n'aboutit qu'à de nouvelles injustices.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
Social

Les offres d'emploi à ne pas manquer cette...

France-Guyane avec Pôle emploi - Samedi 28 Août 2021

1 commentaire
13 commentaires
2 commentaires
A la une
5 commentaires
Société

Jean-Luc Melenchon en Guyane du 20 au 26 octobre

P.R - Dimanche 17 Octobre 2021

6 commentaires