Huit associations jugent le barrage d'Iracoubo illégal

C'est par arrêté préfectoral que les barrages d'Iracoubo et de Régina sont établis. Tous les six mois, le préfet signe leur reconduction. Estimant que les deux barrages entravaient la liberté de circuler, d'accès aux soins ou à l'éducation, huit associations (1) ont déjà formulé plusieurs recours devant le tribunal administratif de Cayenne. Pour l'instant tous rejetés. Une nouvelle requête a été examinée hier matin par le tribunal, demandant cette fois l'annulation de...

France-Guyane 326 mots - 24.04.2015
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir