France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Harpie : la traque s’intensifie

Jeudi 11 avril 2019
Harpie : la traque s’intensifie
Les militaires d'Harpie en pleine opération de déploiement. - Ministère de la Défense

Depuis le début de l’année, les forces armées en Guyane poursuivent leur traquedes orpailleurs illégaux dans le cadre de l’opération Harpie. Patrouilles, surveillance, intervention, opérations coup de poing ont été menées avec énergie.

Après deux mois marqués par une présence renforcée sur le terrain, le 9e régiment d’infanterie de marine (RIMa), en appui de l’antenne Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) de Guyane, a mené début mars une opération coup de poing fructueuse le long du fleuve Malani Marouini. Une infiltration de nuit sur 20 km en kayak a permis de découvrir une barge et de surprendre quatre individus en flagrant délit d’orpaillage illégal. Les individus ont été interpellés et leur matériel (une pirogue, un corps de pompe, une table de levée,100 litres de carburant), saisi.

Les orpailleurs traqués par les FAG

En mettant en place des dispositifs de surveillance et d’intervention le long des pistes, les militaires des forces armées de Guyane (FAG) et les gendarmes ont saisi plusieurs matériels indispensables aux orpailleurs illégaux. Le 14 mars, dans le sud de l’aire d’opération du 9e RIMa, les marsouins de la 2e compagnie ont saisi une pirogue sur la crique Bois-Blanc. Le 19, trois quads ont été saisis sur la piste Atouka 2 et deux autres encore, le 20, sur la piste Bellevue. S’ajoutent la saisie et la destruction de nombreux matériels nécessaires à l’extraction de l’or : des tables de levée et leurs tapis, des moteurs, des motopompes, des compresseurs, de l’outillage.

Les légionnaires déployés en forêt

Les légionnaires du 3e régiment étranger d’infanterie (REI) ont eux aussi poursuivi leurs actions, avec pour objectif de contrôler le terrain et d’empêcher toute reprise de la production illégale. Avec ses deux compagnies de combat d’infanterie alternativement déployées en forêt, le 3e REI est un régiment engagé en permanence au sein de l’opération Harpie, déployé récemment dans la région du lac de retenue du barrage de Petit-Saut, en soutien de l’escadron de gendarmerie mobile de Kourou. Résultat : destruction d’une centaine de carbets et saisie de 16 pirogues et de divers matériels nécessaires à l’orpaillage illégal (groupes électrogènes, moteurs, tables de levée).

En mars, le 3e REI était fortement engagé dans le centre de la Guyane avec le déploiement d’un PC régimentaire à Saül, d’une compagnie de combat ainsi que des éléments de la section d’aide à l’engagement débarqué (Saed) dans le bassin de l’Amana. Après deux semaines d’opérations, le nombre de sites d’orpaillage illégal a été divisé par deux.

2,7 millions d’euros d’avoirs criminels saisis

Cette présence en forêt profonde a permis d’enrayer les flux logistiques des garimpeiros. En trois mois et 401 patrouilles, 2 521 militaires des FAG et d’une section de renfort des forces armées aux Antilles totalisent 959 jours en forêt. Harpie a saisi et détruit 1 359 carbets, 138 tables de levée, 94 motopompes, 94 groupes électrogènes, 12 concasseurs, 27 kg de mercure, 46 000 mètres cubes de carburant, 927 g d’or, 27 quads, 43 pirogues et 27 armes. Pour un montant total de 2,7 millions d’euros d’avoirs criminels saisis.

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

tronokar 12.04.2019
Bravo

On ne va pas bouder notre satisfaction ! Bizarre comme les gens, prompts à critiquer, moquer, yakafaucontiser... restent muets lorsque quelque chose de positif se met en place. ALors, félicitations à nos militaires français et bonne continuation dans leurs actions. De tout coeur avec vous.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
1 commentaire
1 commentaire
A la une
2 commentaires