France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Grave incendie dans le bourg de Sinnamary

P.R. Mercredi 6 Novembre 2019 - 14h28

- (photos : réseaux sociaux)

Ce mercredi, un important incendie a touché plusieurs habitations du bourg de Sinnamary, à la rue Verderosa. Le feu a démarré au niveau de la maison où se trouve le magasin de souvenirs Corossol. Il a ensuite gagné le restaurant Pakira, passage incontournable pour qui visite la commune, brûlant les combles ainsi que le premier étage. Une dizaine de pompiers a été dépêché sur place. L'habitation traditionnelle en bois est entièrement détruite. Aucune victime n'est à déplorer.

• PLUS DE DÉTAILS DANS NOTRE PROCHAINE ÉDITION
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
10 commentaires

Vos commentaires

xxl 10.11.2019
@dtc973000 et autres

j'ai visité ce petit commerce, ce n'était pas une guyanaise à peau d'ébène, j'ai aimé discuter avec elle, puis, j'ai mangé un cochon bois haricot just'à côté sur un petit aménagement sur le fleuve dans ce restaurant j'ai aimé, pour le vrai guyanais que vous êtes, je constate que vous cracher plus de venin que les serpents qui vivent dans la fôret amazonienne sur toutes les choses qui émanent de la guyane.

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 12.11.2019

Tant mieux si vous aimez manger du cochon-bois avec du riz et des haricots à 25€. D'ailleurs, il n'y avait plus guère de choix depuis des années : cochon ou poisson. C'est très cantine comme fonctionnement. Encore une fois, pas une grosse perte. Désolé de vous renvoyer à une triste réalité locale mais le service est lent, l'offre est très réduite et un manque de professionnalisme criant dans l'hôtellerie-restauration.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 12.11.2019

dtc est la preuve vivante que les cons importés ne sont pas rares en Guyane et que recracher servilement les âneries de Zemmour ne fait pas d'un âne un cheval de course.

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 13.11.2019

Je ne vois pas bien le sens de votre propos. Énoncer un fait sur la qualité des prestations locales c'est faire du Zemmour pour vous ? D'autant plus que vu le nombre de fois ou vous me traitez de bobo-gaucho ou autres joyeusetés ça semble un peu incohérent. Je sais que la logique n'est pas votre fort mais là, il faut vous suivre dans vos raisonnements...bref, récupérez votre marchandise car elle vous manque visiblement...

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 07.11.2019

Dis ça aux gens qui ont perdu leurs maisons et leurs commerces

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 08.11.2019

Rassurez-vous, je le redis et le réaffirme : il existe un karma au vu des articles et des prix pratiqués que ce soit dans l'un ou l'autre des commerces impactés. La Guyane se passera sans souci de ces deux commerces. Il suffit de voir tous les commentaires laissés sur internet les concernant d'ailleurs. Tout est dit sur la qualité du service qui était proposé.

Répondre Signaler au modérateur
antcorp 09.11.2019

heureusement que c'est pas au client d'établir les prix ,vous avez aucune idée des prix de reviens et des charges, et ce n'est pas une association a but non lucratif non plus et si c'est trop cher pour vous, n'achetez pas, vous êtes trop habitué au objet artisanaux de fabrication étrangère

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 10.11.2019

dtc encore un privilégié qui doit aller sur les marchés au Pérou et en Bolivie négocier au centime près une babiole auprès des amérindiens en poncho

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 10.11.2019

@Antcorp : à quel moment ai-je dit que c'est aux clients de fixer un prix ? Maintenant, quand un magasin vend des objets que lui-même a acheté aux artisans de différentes communautés en multipliant le prix par 2, 3 ou plus, je ne pense pas que ce soit les charges qui légitiment la plus-value.
Pour l'autre andouille, en plus de dix ans, les gros malpolis et sans-gènes qu'on voit chaque weekend et/ou vacance au Brésil ou au Suriname sont généralement vos amis. Malpolis, grossiers, ne sachant parler ni portugais, ni anglais, ni hollandais (d'ailleurs ils s'étonnent que les autres ne parlent français et le patois créole ne sert à rien à l'étranger) et se plaignent des prix comme des marchands de tapis qui viennent profiter d'un pouvoir d'achat plus élevé car ils connaissent la qualité des prestations guyanaises...chères et nulles. Désolé d'énoncer des faits mon mignon...Ce restaurant était une imposture au service lent et mal-aimable et ce magasin également. Maintenant, j'avoue que je me contrefiche de votre avis car les faits restent. Les meilleurs établissements guyanais ne sont jamais gérés par des locaux. C'est un fait.

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 06.11.2019

Faut croire qu'il existe un karma...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
A la une
7 commentaires