France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
Haïti

En Haïti, les femmes des bidonvilles victimes des guerres de gangs

En Haïti, les femmes des bidonvilles victimes des guerres de gangs

Aux premières rafales, les femmes du bidonville de La Saline ont fui, enfants dans leurs bras, comme toujours. Mais en novembre, au coeur de la capitale haïtienne, les affrontements entre gangs ont viré au massacre, plongeant les survivantes davantage dans la misère.

De sa maison précaire, il ne reste plus que la dalle de béton. Devant les deux tôles rouillées qui lui servent aujourd’hui d’abri, Lovely SaintPierre raconte son cauchemar qui a débuté il y a huit mois. « Quand ça a commencé à tirer, mon mari est resté. Ça n’était pas un bandit mais ici, on avait des maisons en tôles : la balle a simplement traversé et il est mort », explique la femme de 32 ans avec fatalisme. Quelque 5 000 personnes vivent à La Saline, quartier très pauvre sous la menace...

France-Guyane 880 mots - 17.08.2019
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous

À partir de 8€ /mois

Achetez une formule à l'acte

Accès au site pendant 24h A partir de 1,70€
Voir toutes les offres