• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS DIVERS

Drame à Saut-Maripa : la mairie souhaite détruire tous les carbets du site

G.T Mardi 26 Octobre 2021 - 11h24
Drame à Saut-Maripa : la mairie souhaite détruire tous les carbets du site

Contrairement aux autres groupes sur place, l'association Colombes Culture n'était pas censée dormir à Saut-Maripa hier soir. Ils se dirigeaient vers Camopi, mais leur transport en pirogue n'a pas pu être effectué pour des raisons qui restent à déterminer. La mairie de Saint-Georges souhaite également détruire tous les carbets du site dès que l'enquete sera terminée.

On en sait un peu plus sur les circonstances du drame qui s’est déroulé hier à Saut-Maripa et qui a coûté la vie à une une adolescente kouroucienne de 17 ans, scolarisée au lycée Gaston-Monnerville. Le groupe de 25 personnes touché par l’effondrement du carbet, peu avant 18h00, faisait partie de l'association Colombes Culture. Le groupe était en direction de Camopi pour un séjour de « vacances apprenantes » qui devait se dérouler jusqu’au 1er novembre.

Le groupe n'était, en revanche, pas censé dormir à Saut-Maripa hier nous a confirmé Samuel Finielz, Procureur de la République. "Le séjour s’est improvisé dans la journée parce qu'ils devaient partir sur Camopi puis leur transport en pirogue n’a pas pu être effectué pour des raisons qui ne sont pas encore déterminées", renseigne t-il.

Antoine Leduc, Directeur de cabinet de la mairie de Saint-Georges précise : "il y a eu une défaillance au niveau de leur prestataire. Ils ont donc cherché un abri à la dernière minute".

"Plus de cent personnes sur place et pas une seule déclaration de faite"
Le choix du carbet s'est révélé être limité pour ce groupe car "il y avait une grande concentration de kayakistes" à Saut-Maripa, poursuit Antoine Leduc. Des groupes qui n'avaient, de plus, pas demandé l'autorisation pour rester sur ce terrain municipal déplore ce dernier : "On nage en plein délire, vous avez plus de cent personnes sur place et il n'y a pas une seule déclaration qui a été faite. Vous avez 80 gamins et même pas un moyen de communication satellitaire".

Le directeur de cabinet continue : "Même s'ils avaient demandé, on n'aurait pas autorisé que des groupes aussi nombreux soient présents sur site. Il n’y a strictement rien en termes d’hygiène. Il n’y a pas d’eau courante, pas de toilettes, pas d’électricité".

La mairie de Saint-Georges a ainsi pour habitude de renseigner quel carbet utiliser lorsque la demande d'autorisation de nuitée est faite. L'abri en dessous duquel le groupe de l'association Colombes Culture s'était installé faisait l’objet d’une interdiction d'accès. "Mais le problème c'est que le panneau d’interdiction est régulièrement arraché. Il y a une grande fréquentation et nous n'avons pas les moyens de verifier au quotidien".

La mairie de Saint-Georges souhaite à présent détruire complètement le site. "Puisque les personnes ne peuvent pas respecter une demande d’autorisation. Lorsque l'enquête de gendarmerie sera terminée, on ecrasera totalement la structure comme ca on ne sera plus confronté à ce genre de problème. On les écrasera tous".

L'enquête pénale confiée à la gendarmerie de Saint-Georges et la brigade de recherche de Matoury tentera de déterminer les circonstances de l’accident.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
15 commentaires

Vos commentaires

roots973 26.10.2021
la mairie est elle sérieuse ?

La mairie de St Georges se dédouane un peu facilement de sa responsabilité je trouve.Ça fait des années que ces carbets auraient du être détruit et reconstruit !! plutôt que de jeter la pierre à une association de kayakistes qui fait vivre une activité sur cette commune !!
Y a un spot super sur st Georges,c'est Saut Maripas! Alors mettez l'endroit au norme !! 15 ans que ça a bougé !! enfin si et c'est justement l'asso de kayakistes qui fait bougé les choses et pas grâce a la mairie !!
C'est de la faute à l'asso aussi si y a toujours pas de téléphone non plus ?!...
Bougez vous la mairie plutôt que d'attendre le drame !!!

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 27.10.2021

Faire vivre une activité sur la commune ? Sans faire vivre les commerçants (courses sont faites à Cayenne ou Kourou) et en squattant le site sans déclaration...

Répondre Signaler au modérateur
roots973 27.10.2021

Ouh vilain il fait ses courses à Cayenne !...comme tout le monde !...ou quand d'autre les font au Brésil ou au Surinam ...quel argument pourri .. vous êtes allés voir sur place ce qu'a fait cette asso ?
et squatter le site ? ça m'étonnerait franchement que ce soit squatté au vu des investissements réalisés et niveau assurance ça tiendrait pas une tel activité..
Oui il fait vivre la commune car quand on va faire du kayack on va se restaurer ou après ?..
La responsabilité est pour la mairie (mon avis)

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 27.10.2021

Quelle blague! Pour avoir participé plusieurs années aux activités de l'aspag, jamais je n'ai vu un groupe aller après ou avant sur Saint-Georges...

Répondre Signaler au modérateur
roots973 27.10.2021
...

Je ne parlais plus de l'asso mais de moi .La dernière fois que je suis allé a st Georges c’était pour faire du rafting à Saut Maripas et on a fini la journée à St Georges.
C'est pas juste pour la ville que je me serais déplacé. St Georges était plus jolie et attirant il y a 20ans.
Du coup la mairie ferait mieux d'entretenir de bons liens avec le peu de personnes souhaitant créer une activité sur la commune et les aider à se développer plutôt que ce genre de Com qui ne fait que mettre en évidence l’irresponsabilité de la marie .

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
2 commentaires
6 commentaires
A la une
1 commentaire

Vidéos

Voir toutes les vidéos