France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Cayenne

Des coups de feu tirés contre les habitants de l’Îlet malouin

Mardi 17 Septembre 2019 - 03h15
 Des coups de feu tirés contre les habitants de l’Îlet malouin
C'est depuis l'autre côté de la rive du canal qu'une personne a tiré des coups de fusil en direction des habitants du quartier de l'îlet Malouins. - Angelique GROS

Une altercation a eu lieu en fin de semaine dernière entre les habitants de l’Îlet Malouin et plusieurs personnes qui prévoyaient de s’installer dans ce quartier de Cayenne.

« Le squat Leblond, situé à l’Îlet malouin, à Cayenne, doit être évacué à partir du 25 septembre et on se retrouve avec plusieurs centaines de personnes qui arrivent en masse dans le secteur. On est dépassé », constate un des résidents. Jeudi, les habitants de l’Îlet malouin chassent plusieurs personnes qui leur apparaissent comme des squatteurs. L’un d’eux revient avec un fusil et tire en direction du groupe. Le lendemain, le scénario se répète. Plusieurs dizaines de personnes sont en train de défricher une parcelle de terrain dans leur quartier quand des riverains leur disent de partir. Le ton monte et des tirs de fusil sont à nouveau essuyés.

Une patrouile de police

Depuis, les habitants ne décolèrent pas, malgré des échanges avec la municipalité et les forces de police. Marie-Laure Phinéra-Horth, maire de Cayenne, était sur place vendredi soir en présence du secrétaire général de la préfecture dans le cadre d’une patrouille de nuit. Hier, la colère des habitants s’est cristallisée suite à un imbroglio dans l’organisation d’une réunion avec la mairie et les services de l’état à laquelle les habitants ne se sont pas présentés. À leur arrivée, vers 13h30 — le maire devant prendre l’avion — ils n’ont pas pu être reçus. Une patrouille quotidienne de la police municipale est depuis mise en place pour surveiller la zone mais le mal semble plus profond et touche à l’aménagement même du quartier. « Je suis arrivée dans le quartier quand j’avais 12 ans et j’entendais qu’il y avait des projets pour l’Îlet malouin. J’ai 50 ans aujourd’hui et rien n’a été fait. On a des problèmes de rats, une « route » qui est un gruyère et un pont rafistolé... », déplore une résidente.

A. G.

Marie-Laure Phinéra-Horth, maire de Cayenne était sur place vendredi soir en présence du secrétaire général de la préfecture dans le cadre d’une patrouille de nuit. - DR

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une
Une

Xavier Harry récompensé à New York

FXG à Paris - Lundi 21 Octobre 2019