• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
MATOURY

Décès d'un jeune footballeur hier soir victime d'arrêt cardiaque à Cogneau-Lamirande

Samir MATHIEU Vendredi 21 Août 2020 - 08h18
Décès d'un jeune footballeur hier soir victime d'arrêt cardiaque à Cogneau-Lamirande
Hans Monperrouse, que tout le monde appelait Steeven, est mort hier soir en jouant au foot. Il a succombé à un arrêt cardiaque. - DR WhatsApp

Hans Monpérousse a perdu la vie hier soir sur un terrain de foot à Cogneau-Lamirande sur la commune de Matoury. Le jeune homme de 22 ans a succombé à un arrêt cardiaque.

C'est un drame qui émeut toute la communauté sportive de Guyane et particulièrement le monde du foot. Le jeune footballeur Hans Monpérousse, dit Steeven, est mort hier soir sur le terrain de foot de Citron Vert à Cogneau-Lamirande. Le jeune homme de 22 ans s'est écroulé peu après 18 heures, alors qu'il jouait au foot avec des amis du quartier. Le Samu et les pompiers sont intervenus rapidement sur les lieux. Ils ont procédé pendant plus d'une heure au travail de réanimation, en vain. Son décès a été prononcé peu avant 20 heures. Steeven, c'est comme ça que tout le monde l'appelait, était papa d'une petite fille. Ce vendredi matin, la Ligue de foot guyanaise a présenté ses condoléances, par la voix de son président Marcel Bafau, aux joueurs de son club, l'AS Port et Dock et à sa famille.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

Visionnaire973 21.08.2020
Courage à la famille

Paix à son âme vraiment triste de partir si jeune et en telle circonstance

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 21.08.2020
Quelle tristesse

Repose en paix, Hans. Une nouvelle étoile dans le ciel.

Répondre Signaler au modérateur
Georges de Cayenne 21.08.2020

Triste fait divers qui se reproduit et se reproduira malheureusement d'année en année et peut-être de plus en plus depuis que la visite médicale pour tout sportif licencié anciennement obligatoire tous les ans l'est désormais tous les trois ans. Un électrocardiogramme devrait être pratiqué obligatoirement à chaque fois en sachant que cela ne permet pas toujours de prévoir la survenue de la mort subite du sportif. Pour donner un exemple concret, j'ai peut-être évité à un jeune une mort subite, l'électrocardiogramme alors systématiquement réalisé au Centre Médico-Sportif m'ayant permis de dépister un syndrome de Wolf-Parkinson-White, maladie qui expose à un risque de mort subite.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
1 commentaire
3 commentaires
A la une