• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS-DIVERS

Comment le maire de Sinnamary et un conseiller municipal en sont-ils venus aux mains?

I.J. et S.R. Vendredi 23 Avril 2021 - 19h30
Comment le maire de Sinnamary et un conseiller municipal en sont-ils venus aux mains?
Le conseiller municipal de l'opposition s'est retrouvé à terre. - D.R.

France-Guyane recontextualise, images à l'appui, l'altercation qui a éclaté au conseil municipal de Sinnamary hier en direct de leur facebook live. On y voit le maire de la commune Michel-Ange Jérémie pousser un conseiller de l’opposition qui souhaitait visiblement lui couper la parole. Explications de ce qui s'est passé pour que les deux hommes en arrivent aux mains et portent mutuellement plainte aujourd'hui.

Jeux de mains, jeux de vilains. En plein conseil municipal, il apparaît parfois difficile de concilier les doléances des uns et des autres. La scène qui s’est produite ce vendredi après-midi à Sinnamary l’illustre bien, les esprits se sont peut-être un peu trop échauffés.

A l'origine? L'interruption par M. Cosset, conseiller municipal de l’opposition d'une présentation faite en début du conseil municipal.
Lorsque le maire demande à ce dernier de laisser l'intervenante terminer sa présentation, le ton monte et M. Cosse répond inlassablement : "Elle a demandé s'il y avait des questions". Pendant de longues minutes, il n'est alors plus possible de poursuivre. Au point que le Conseil municipal doit interrompre la séance, comme en témoigne la vidéo suivante :


Nous pouvons assister au début des échauffourées à la 13ème minute du facebook live de la mairie de Sinnamary sur la
séance du Conseil municipal.

C'est dans ce cadre qu'il convient donc de replacer cette scène inédite qui a tourné sur les réseaux sociaux par la suite :  l'on y voit Michel-Ange Jérémie dos tourné à son auditoire, présentant visiblement les équipements du port de pêche de Sinnamary, puis coupé dans son élan par M. Cosset. Le maire  réagit alors par une poussade incongrue, même dans un contexte politique peu convivial. Dans la vidéo, le conseiller municipal est projeté à terre, puis la caméra se détourne de son objectif.

M. Cosset était-il "totalement ivre" ?

Lors de la reprise de la séance, il est également possible d'y voir le maire annoncer aux auditeurs que M. Cosset est  "totalement ivre" et qu'il a appelé les gendarmes pour s'assurer que la suite du Conseil se fasse dans de bonnes conditions. Le maire réitère cette affirmation dans une nouvelle vidéo postée à la fin des incidents pour justifier la scène qui vient de se produire. D'après son cabinet, il compte même porter plainte aujourd'hui, à l'instar de M.Cosset.

Le président de l’Association des Maires François Ringuet a lui-même réagi après avoir regardé la vidéo de l'altercation:
 
“En ma qualité de Président de l’Association des Maires de Guyane, je rappelle pour l’avoir trop souvent vécu, combien il est difficile de diriger un Conseil Municipal constructif face à une opposition hostile et agressive. Je m’insurge surtout contre la virulence dont a fait preuve Monsieur COSSET, dans le seul et unique but était d’empêcher l’avancé des travaux initiés par Michel-Ange Jérémie et son équipe Municipale. Je rappelle également qu’une fois élu, un Maire doit pouvoir conduire son action Municipale en toute sérénité avec face à lui, une opposition constructive qui a le devoir de participer aux débats sans jamais les entraver. En espérant vivement que cet incident permettra à tout un chacun de prendre conscience de l’importance du combat de l’AMG pour ce qui concerne la tenue de nos débat démocratique au sein des Conseils Municipaux Guyanais.”
 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

angeleus 25.04.2021
ça change pas !

Au delà de la réaction du Maire, ce sacré Cosset reste toujours aussi provocateur

Répondre Signaler au modérateur
nounette 25.04.2021
Orthographe

La dernière phrase de Ringuet est truffée de fautes d'orthographe.

Répondre Signaler au modérateur
Miroslav 24.04.2021

Tout ce que l'on ne veut pas voir lors d'un conseil municipal et que l'on voit parfois dans la cour de récréation.Carton rouge aux deux protagonistes ! Et convocation chez le directeur !

Répondre Signaler au modérateur
Soula 24.04.2021

Le président de l'association des maires aurait mieux fait de la fermer. Blâmer la victime pour sauver la réputation de son pote, c'est lamentable ! Que monsieur Cosset interrompe le maire, on n'appelle pas ça une agression mais pousser quelqu'un si fort qu'elle atterrit à terre est bien de l'agression. Mettre la main sur quelqu'un parce qu'elle vous fait chier ne rend pas votre action légitime.
En tant que maire, on doit savoir faire preuve de maîtrise de soi car on sait très bien qu'on va en rencontrer des chieurs!! S'il faut tous les agresser...!?!?

Répondre Signaler au modérateur
jess 24.04.2021

et ce mec veut être un représentant des chasseurs quel incapable

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
5 commentaires
A la une
2 commentaires
5 commentaires